Gard
Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 04.05.2022 - corentin-migoule - 3 min  - vu 999 fois

SAINT-GÉNIES-DE-MALGOIRÈS Bientôt rénové, le centre de secours et d'incendie a un nouveau chef

Richard Di Guisto a pris le commandement du centre de secours et d'incendie de Saint-Génies-de-Malgoirès. (Photo Corentin Migoule)

Ce mardi 3 mai en début de soirée, Iulia Suc, directrice de cabinet de la préfète du Gard, a présidé la cérémonie de prise de commandement du lieutenant Richard Di Guisto au centre de secours et d'incendie de Saint-Génies-de-Malgoirès.

Une cinquantaine de personnes a assisté à la cérémonie protocolaire organisée dans le cadre de la prise de commandement du lieutenant hors classe Richard Di Guisto ce mardi soir, au centre de secours et d'incendie de Saint-Géniès-de-Malgoirès. Une cérémonie présidée par Iulia Suc, directrice de cabinet de la préfète du Gard, et qui s'est déroulée en quatre temps : l'honneur au drapeau par les autorités, la revue des troupes par le chef de corps, la prise de commandement et la remise de médailles d'honneur à cinq sapeurs-pompiers.

"Ça fait 30 mois que ces personnels de la caserne de Saint-Génies n’ont pas été mis à l’honneur par une cérémonie de la sorte à cause de la pandémie", a d'abord resitué Richard Di Guisto, désireux de braquer davantage la lumière sur ces hommes qui assurent près de 1 500 interventions par an. Car celui à qui il reste quatre ans de travail avant d'embrasser une retraite bien méritée veut déjà préparer l'avenir : "Le plus important lorsqu'on a mon âge, c’est la transmission !"

750 000 euros pour réhabiliter la caserne

Le dernier nommé, qui jouit désormais d'une "longue carrière dans le Gard" après des passages par les casernes d'Alès, Saint-Ambroix et Bessèges, succède à Marc Palpacuer, promu officier au centre de secours principal de Nîmes. Au terme de sa prise de parole, celui qui est aussi depuis la fin de l'année 2021 président de l’Union départementale des sapeurs-pompiers du Gard, a insisté sur la nécessité pour son équipe de voir aboutir dans les meilleurs délais un projet "dont on parle depuis très longtemps", celui de la réhabilitation de la caserne saint-geniessoise.

"Ce projet rend inquiet mes hommes. Je dis aux élus présents ce soir, plus vite ça attaque, mieux ça ira !", a-t-il prévenu. En lui succédant au pupitre, Jean Michel Langlais, directeur départemental du service départemental d'incendie et de secours (SDIS), l'a sans doute rassuré : "Les chambres du centre et les vestiaires n’étaient plus dignes de ce qu’on se doit d’offrir à nos pompiers. Le chantier devrait donc enfin débuter en septembre." 750 000 euros seront ainsi investis par le SDIS dans le cadre de cette réhabilitation qui "pourra aussi permettre d'accueillir de nouveaux sapeurs-pompiers volontaires".

Le sénateur Laurent Burgoa a remis l'une des cinq médailles d'honneur distribuées ce mardi soir. (Photo Corentin Migoule)

C'est d'ailleurs l'une des "deux spécificités" du centre relevées par Iulia Suc dans son discours : "La première, c'est qu'il est quasi exclusivement représenté par des pompiers volontaires (60 sur 64 hommes du feu, NDLR). La seconde, c’est son positionnement stratégique et le fait qu'il abrite un hélicoptère bombardier d’eau très précieux l’été pour lutter contre les feux de forêts." 

Un emplacement géographique également jugé "intéressant" par le maire de la commune, Jean-François Durand-Coutelle, qui n'a pas manqué d'indiquer que "ce centre de secours joue un rôle majeur dans le village et bénéficie à l’ensemble des communes (17 au total, Ndlr) du périmètre qu'il couvre". Avant d'adresser ses félicitations au lieutenant hors classe Di Guisto, l'élu local a insisté sur le caractère "vital" que représente une telle structure pour "une zone périurbaine comme la nôtre" à l'heure où les services publics s'y font de plus en plus rares.

Le mot de la fin est revenu au sénateur (LR) du Gard, Laurent Burgoa, qui s'est contenté de rendre sobrement hommage à la profession en adressant aux hommes du feu son "soutien le plus sincère". Et ce dernier de conclure, faisant écho aux événements survenus lors des manifestations du 1er mai : "Vous exercez la plus belle des missions : porter secours aux personnes et aux biens. Je trouve inadmissible les agressions à votre égard et les condamne fermement." 

Corentin Migoule

Corentin Migoule

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais