Culture
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 15.04.2015 - thierry-allard - 2 min  - vu 315 fois

BAGNOLS En images : Florence Corbi, Pierre Amiel et Andy Newman explorent le bleu au centre Saint-Maur

Pierre Amiel, Florence Corbi et Andy Newman (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Au départ, une envie : celle de la sculptrice sabranaise Florence Corbi de « réunir Pierre Amiel, que j’ai rencontré sur des expositions à Paris et Andy Newman, un peintre américain que j’avais rencontré il y a quelques années à Cavillargues. »

Cette idée, lancé il y a un an, a abouti à une exposition, « Rencontre », proposée au centre d’art rhodanien Saint-Maur de Bagnols jusqu’au samedi 25 avril. Une exposition qui tourne autour d’un thème, le bleu.

« J’ai donné le thème après avoir vu les bleus de Pierre Amiel et m’être rappelé qu’Andy Newman faisait des bleus merveilleux, et moi je me suis dit que je ferai du bleu, car je ne faisais que du blanc », explique la sculptrice.

Des sculptures de Florence Corbi exposées au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Florence Corbi y a vu une occasion d’explorer de nouveaux horizons : « il a fallu faire des recherches sur le bleu, travailler d’autres matières et faire plus grand. » Si l’idée principale de son travail reste « le groupe, le nombre », la sculptrice explique aimer le bleu qui lui permet de faire ressortir « cette éruption de vie à travers l’eau. »

Des sculptures de Florence Corbi exposées au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les tableaux de Pierre Amiel font quant à eux dans l’abstrait. S’il explique que « le bleu, c’est la sérénité », il se refuse à « donner des lignes au spectateur, c’est ce qu’il va ressentir par rapport aux couleurs et au mouvement qui est important. Le bleu permet de rentrer dans le domaine de l’abstrait, il permet à l’esprit de partir en soi. » En résultent des tableaux d’une grande profondeur, dans lesquels on plonge avec délectation.

Des tableaux de Pierre Amiel exposés au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Des tableaux de Pierre Amiel exposés au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les toiles d’Andy Newman sont plus figuratives, et représentent « Bagnols et une dizaine de villages aux alentours », présente-t-il. Cavillargues, où il réside l’été, Tresques, Saint-Laurent-la-Vernède, Saint-André-de-Roquepertuis, Saint-Pons-la-Calm, Uzès ou Pont figurent au palmarès de l’américain, qui a eu « le coup de foudre pour Saint-André-de-Roquepertuis en 1974, lors de vacances chez des amis. » Il a rencontré Florence Corbi après avoir peint un tableau de la façade de la maison de la sculptrice il y a trois ans.

la place Mallet de Bagnols vue par Andy Newman (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un des tableaux d'Andy newman exposés au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une rencontre fructueuse, comme le démontre l’exposition, riche, variée mais mettant toujours à l’honneur le talent des trois artistes complices, tissant des ponts entre leurs œuvres si différentes en apparence.

L’exposition est visible au centre d’art rhodanien Saint-Maur, rue Crémieux à Bagnols, jusqu’au samedi 25 avril. Entrée libre et gratuite, de 10h à 12h et de 14h à 18h du lundi au samedi.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais