Publié il y a 9 mois - Mise à jour le 14.08.2023 - François Desmeures - 1 min  - vu 374 fois

BESSÈGES Un rapace complète le parcours du MIAOU

"Ciel apaisé", fresquehréalisée le week-end du 14 juillet

- François Desmeures

Le musée intercommunal d'art ouvert et urbain (MIAOU) de Bessèges continue de s'enrichir chaque année. Si les artistes ont moins produit cette année qu'en 2022, les murs de la résidence Lalle ont gagné des rapaces et les écoles leur propre fresque. Au quartier du Mahistre, une autre oeuvre est en cours.

"Ciel apaisé", fresquehréalisée le week-end du 14 juillet • François Desmeures

"La Femme forte", de Sandro Black, avait clos l'été 2022 sur la place de la mairie (relire ici). Après une autre fresque en entrée de ville, le MIAOU a travaillé dans les écoles. Notamment Sandro Black qui a réalisé une fresque, à l'école de la Cantonade sur le thème du harcèlement. Même chose à l'école maternelle Hector Malet où l'artiste qui avait réalisé l'accordéoniste, sur le transformateur en face, est venu effectuer une commande des enfants, soit des instruments de musique, en résonnance avec la fresque initiale. 

Une fresque sur le thème du harcèlement, à l'école de la Cantonnade, peinte par Sancko Black • François Desmeures

C'est à la résidence Lalle que la plus grande réalisation de l'année a été posée, lors du week-end du 14 juillet. Le "Ciel apaisé" de K.YOÔ représente un rapace "auréolé", au calme, à proximité des tigres que Le Long avait peint l'an dernier. Plus loin, au 61 de la rue Victor-Hugo, Vive Yann a réalisé sa première fresque sur sa propre maison, intégrée au parcours du MIAOU

La maison de Vive Yann, peinte par elle-même  • François Desmeures

Depuis la semaine dernière, la street artiste Demoiselle MM est arrivée en ville. Elle devrait livrer sa perception de deux femmes qui se regardent en vis-à-vis. Le MIAOU conserve, en parallèle, un projet sur la voie verte entre Gagnières et Saint-Paul-le-Jeune, en Ardèche, pour concevoir "un sentier pédagogique et artistique" précise Bruno Jacomet, du MIAOU, par "une collaboration entre artistes et scientifiques". L'associaton reste aussi en lice pour décorer les futures gares et haltes ferroviaires de la ligne Alès-Bessèges... dont le projet a pris deux ans dans la vue. 

Dans la cour de l'école maternelle, des instruments de musique en écho à l'accordéoniste peint face à l'école • François Desmeures

François Desmeures

François Desmeures

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio