Publié il y a 10 jours - Mise à jour le 15.05.2024 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 43 fois

GARD Exil et passé pour Vincent Mickelsen

Avec plusieurs centaines d'auteurs au catalogue, les éditions Vérone sont en constante évolution.

« Dans un souci de modernité, notre maison d'édition a fait le pari en 2013 de proposer une alternative aux éditeurs traditionnels. En effet, ces derniers reçoivent de nombreux manuscrits chaque jour, se trouvant ainsi dans l'incapacité de publier tous ceux qui mériteraient de l'être », note Marie Weinsberg, la responsable éditoriale.

C'est pour remédier à ce déséquilibre que les éditions Vérone ont été créées, pour donner un nom aux auteurs méconnus, pour donner une chance de montrer son travail. Cette maison d'édition est donc une alternative aux chemins classiques de l'édition, toujours à la recherche de textes nouveaux et originaux.

Vincent Mickelsen est né à Saint Hippolyte-du-Fort en 1949. Après des études de lettres et sciences humaines à Montpellier, il a participé à des revues de poésie et mis en scène des lectures poétiques et des spectacles théâtraux de textes de poésie. En retraite de l’enseignement, il se consacre à l’écriture.

Un peu de lecture à prendre sur la plage? (Photo d'illustration archives Yannick Pons) • Yannick Pons

Ce recueil est composé de poèmes rédigés principalement dans les années 1970 et 1980. Il se présente sous la forme de rois sections : Reflux, Frege et Cathares. Les thèmes abordés vont de la nostalgie poétique au choc d’un monde hostile, à travers une forme d’exercice purgatoire.

Voici un court extrait de sa dernière publication. Intitulé Signe des temps, ce poème vous embarque loin… « Foule des villes, Le gardien de la paix est sur son mirador, Hiver ! quelle misère tu emmitoufles ? Mon regard se brise sur un passant en fuite, Jambes, Ô jambes piliers, Vous tenez pourtant debout un siècle, s’avachissant, Ton cerveau labyrinthe rivalise avec les, super-ramifications des rues, C’est le soir Coup de gong »

Avec son Orage en quatrième de couverture, Vincent Mickelsen marque les esprits.

« Ça tonne ! Le ciel est gonflé du poids de tout un âge, « C’est le bon Dieu qui joue aux boules » dit-on aux enfants, Les boules de mon cœur sont prêtes à craquer, Jupiter foudre à dextre menace ma senestre, et sème la panique au tréfonds de mon peuple, Ô parole ! c’est l’arche diluvienne, que cette carcasse pluvieuse, se délestant au pas ! Mes gens se sont noyés à l’arrière dans leur bérézina… On m’a offert un gîte, un couvert, et au menu du chef : les lambeaux de mon cœur. »

Les éditions Vérone sont sans cesse à la recherche de nouveaux talents. La ligne éditoriale de la maison, essentiellement orientée vers la littérature générale, lui permet de publier aussi bien des romans que de la poésie, des autobiographies, des recueils de nouvelles ou des essais. « Notre comité de lecture, composé d'un panel de lecteurs d'horizons différents, sélectionne des manuscrits qui se démarquent par leur originalité. Nous luttons, à notre manière, contre une mondialisation de la littérature, et encourageons les jeunes auteurs à se lancer dans cette aventure à nos côtés afin de bénéficier de notre expérience et de notre réseau. »

Exil et passé de Vincent Mickelsen au format 15 x 21cm pour 50 pages à 10,50 euros. Les éditions Vérone, 75 Boulevard Haussmann 75 008 Paris, 01 83 62 34 40.

Anthony Maurin

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio