Publié il y a 1 an - Mise à jour le 18.04.2023 - Marie Meunier - 3 min  - vu 563 fois

GARD Populaire et contemporaine, la nouvelle édition de Villeneuve en scène se dévoile

brice albernhe lucile baleynaud villeneuve en scène

Lucile Baleynaud, chargée de la communication, et Brice Albernhe, directeur du festival Villeneuve en scène, ont dévoilé la programmation 2023. 

- photo Marie Meunier

Vous pouvez déjà le noter dans vos agendas : Villeneuve en scène revient du 10 au 22 juillet. Toujours dans la plaine de l'Abbaye, l'évènement ne faillit pas à son surnom de "Jardin du festival d'Avignon" qui a lieu en parallèle de l'autre côté du Rhône. Brice Albernhe, le directeur, a dévoilé la programmation de cette 26e édition.

Villeneuve en scène se veut à la fois populaire, ouvert à tous les publics, mais aussi résolument tourné vers le théâtre contemporain, vers une parole artistique exigeante nourrissant le sensible et l'intellect. Cette année, 13 spectacles seront joués par 12 compagnies de théâtre itinérant d'envergure nationale pendant 13 jours de festival. Soit 150 représentations au total. "Il y en aura pour tout le monde", assure Brice Albernhe. 

Pour la première fois, le festival aura un spectacle en co-programmation avec la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. Il s'agit de "La Boîte de Pandore" par la compagnie Betterland, "qui traite avec douceur et mise à distance la question du traumatisme fondateur. Le spectacle prend la forme d'un journal de la résilience, mêlant musique, théâtre et manipulation d'objets. On ressort de là avec beaucoup de confiance dans l'individu, avec le sentiment que le travail de rémission est possible", décrit le directeur, en poste depuis 2015.

Un spectacle avec sept chevaux sous le chapiteau

Les familles pourront aussi trouver leur bonheur parmi la programmation. Sous le chapiteau, le spectacle équestre "Avant la nuit d'après" sera proposé avec 7 chevaux sur la piste. Il est mis en scène par Marie Molliens, qui interroge cet animal comme être sensible et l'intègre dans son univers fantasmagorique. Au volet "fresques épiques", les spectateurs pourront aussi s'émerveiller devant "Passage du Nord-Ouest" par la compagnie Groupe Tonne qui relate la découverte d'une route marchande au XVIIIe siècle, dans une ambiance alliant les navires et le froid polaire. 

Toujours en famille, il ne faut pas manquer le retour de Julien Candy dans "Le Cabaret renversé". Ce spectacle circassien explore les échanges, parfois détonants, au sein du couple. Le tout plongé dans un univers suranné : "C'est comme ouvrir une boîte à musique", atteste Brice Albernhe. Pour le jeune public et les adolescents, deux petits formats sont prévus par La Manufacture (centre dramatique national de Nancy). Un aborde en douceur le thème de la disparition d'un proche, l'autre explore la prise de conscience de la jeune génération sur les questions environnementales. 

Boris Gibé de retour, toujours dans un registre hybride

Dans un registre plus contemporain, le public retrouvera Boris Gibé avec la compagnie "Les choses de rien" dans un spectacle hybride et contemplatif où les spectateurs seront plongés dans le noir et dégusteront quelques petits mets, avant que la lumière se rallume sur une vénus très particulière... Dans les inclassables, est aussi programmé "Vrai" de la compagnie "Sacékripa" où l'aléatoire a toute sa place sur scène, surtout quand on a un partenaire imprévisble avec soi... On ne vous en dit pas plus. 

La compagnie "Klomplex Kapharnaüm" jouera la pièce "Continent" : un format intimiste relatant l'expérience collective des squats artistiques de Paris dans les années 80. Si vous écoutez la radio et aimez la lecture, vous aimerez sûrement "Rire de tous les mots", une pièce reprenant les codes de l'émission de radio consacrée à la littérature. La danse aura aussi la part belle dans cette édition avec trois spectacles, trois ambiances. L'un d'eux intitulé "Valse à Newton" s'articulera autour d'une structure monumentale installée dans le cloître de la Collégiale. 

Le festival Villeneuve en Scène, qui a lieu chaque année en juillet dans la plaine de l'Abbaye, est suivi par l'association Élémen'Terre. • photo Villeneuve en Scène

En plus des spectacles, le Beaub'Arts, les chapiteaux, les lampions et l'esprit guinguette seront toujours là. Seule la restauration change avec une cuisine mélangeant les saveurs du monde. 

Un festival accessible et écoresponsable

Villeneuve en scène est labellisé "Élemen'terre" et essaie au maximum de maîtriser ses impacts. Les personnes venant au festival en bus ou à vélo ont droit au tarif réduit "car on le sait, la première source de pollution, c'est le déplacement des publics", reconnaît Brice Albernhe. Les adultes venant avec des enfants ont aussi le droit au tarif réduit. Tout comme les détenteurs du "pass agglo" qui peuvent en faire bénéficier toutes les personnes qui les accompagnent. 

Marie Meunier

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio