Culture
Publié il y a 15 jours - Mise à jour le 18.01.2023 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 485 fois

L'IMAGE L'Alésienne Alexandra Lamy reine du Cinéplanet

Alexandra lamy

À partir du 8 février, Alexandra Lamy sera à l'affiche du film d'Éric Barbier, Zodi et Téhu, frères du désert. (Photo Corentin Migoule)

Ce mercredi soir peu après 18h30, l'actrice alésienne Alexandra Lamy a débarqué au Cinéplanet d'Alès pour assurer la présentation de Zodi et Téhu, frères du désert, projeté en avant-première. 

Elle a tenté l'impossible défi de présenter son dernier film au Kinépolis de Nîmes à 17 heures et d'en faire de même au Cinéplanet d'Alès à 18 heures. Inévitablement, Alexandra Lamy n'y est pas parvenue et c'est avec une petite demi-heure de retard qu'elle a pénétré dans la grande salle comble du multiplexe alésien. Mais d'une pirouette dont elle a le secret, rejetant ironiquement la faute sur "le public nîmois" qui l'aurait "retenue", l'actrice s'en est tirée à merveille, sans la moindre remontrance de ses fans alésiens.

Alexandra lamy
À partir du 8 février, Alexandra Lamy sera à l'affiche du film d'Éric Barbier, Zodi et Téhu, frères du désert. (Photo Corentin Migoule)

Sans forcer son talent, lunettes vissées sur le nez et avec tout le naturel qui est le sien, la comédienne a parfaitement justifié son statut de "personnalité préférée des Gardois" d'après un récent sondage commandé par Objectif Gard. En à peine un quart d'heure, l'Alésienne a eu le temps de "pitcher" son dernier film, Zodi et Téhu, frères du désert, lequel allait être projeté en avant-première à quelques jours de sa sortie officielle en salles (le 8 février).

"C'est un vrai film familial d'aventure que vous avez bien fait d'aller voir au cinéma", a avancé la comédienne, insistant sur la "beauté" des paysages marocains. Dans le film, elle campe le rôle de Julia, une vétérinaire française qui procède à des analyses sur des dromadaires. Un rôle travaillé à Frontignan (Hérault) avec l'aide d'une dresseuse, qui lui a permis d'apprivoiser un animal "impressionnant de par son envergure" mais "attachant" quand on prend soin de ne pas le "brusquer".

Lamy
Mêlée au milieu de son public, Alexandra Lamy a réclamé une photo-souvenir pour ses réseaux sociaux. (photo Corentin Migoule)

"C'est eux qui décidaient si on tournait ou pas", a confié Alexandra Lamy, "touchée" par le petit cœur que venait de lui adresser un bambin présent dans la salle en le formant avec ses doigts. À l'aise avec "son" public, l'actrice alésienne y est même allée de sa confidence. "C'est le tournage durant lequel j'ai le plus grossi. Je n'ai fait que bouffer des tajines et des couscous. En plus c'était la période où j'arrêtais de fumer... Mais vive le Maroc !", a-t-elle lancé, provoquant l'hilarité de la salle. 

Invitée par la comédienne à "poser des questions", l'assistance s'est montrée impressionnée devant la star. Seule une dame au premier rang a saisi le micro pour dire son "plaisir" d'avoir "Alexandra Lamy et Lionnel Astier à Alès le même soir". Comme elle, nombreux étaient ce qui attendaient avec impatience la projection du film avant de filer au Cratère pour assister à la troisième et dernière représentation de Drôle de genre

Corentin Migoule

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais