Publié il y a 1 an - Mise à jour le 05.03.2023 - Stéphanie Marin - 3 min  - vu 3444 fois

NÎMES Avant-première de "La chambre des merveilles" : subir ou choisir sa vie...

Alexandra Lamy et Lisa Azuelos

Alexandra Lamy et Lisa Azuelos étaient à Nîmes samedi pour l'avant-première de "La chambre des merveilles". La sortie nationale est prévue le 15 mars 2023.

Alexandra Lamy et Lisa Azuelos étaient au cinéma CGR de Nîmes ce samedi 4 mars pour présenter en avant-première "La chambre des merveilles", une adaptation libre du livre à succès de Julien Sandrel. 

Subir ou choisir sa vie ? Une réfexion lancée à travers l'histoire de Thelma, maman du petit Louis âgé de 12 ans, plongé dans le coma après avoir été renversé par un fourgon. La vie de cette quadragénaire va basculer, plus encore lorsqu'elle va découvrir le journal intime de son garçon dans lequel il avait listé "les 10 choses à faire avant la fin du monde". Une histoire adaptée du premier roman de Julien Sandrel, "La chambre des merveilles".  

Un livre que la réalisatrice Lisa Azuelos n'a pas lu, "pour ne pas être influencée, me sentir libre avec cette histoire", explique-t-elle. Un choix partagé par Alexandra Lamy, "de toute façon, pour Julien Sandrel, l'important était qu'on garde l'humeur, l'émotion du livre pour en faire un film émouvant bien sûr, mais où il y a aussi de l'amour, de la vie, parfois on est ému, parfois on rit. "

"Je choisis toujours des comédiens qui sont capables d'improviser, mais elle (Alexandra Lamy, NDLR), c'est le top niveau !"

Des scènes ont été réécrites sur le papier, mais aussi sur le plateau de tournage. "Ça a été un travail assez long, très collectif avec Alexandra, une sorte de ping-pong cinématographique absolument incroyable." Rien de surprenant pour la cinéaste (LOL, Dalida, YoLove, I love America...), qui dans chacun de ses films laisse une belle part à la spontanéité. "Je choisis toujours des comédiens qui sont capables d'improviser, mais elle (Alexandra Lamy, NDLR), c'est le top niveau !"    

C'est donc la comédienne alésienne qui joue le rôle de Thelma, cette maman seule, bercée jusqu'à cet accident par le ronron du quotidien mais aussi courageuse, combative, persuadée que réaliser les rêves de son fils l'aidera à se réveiller. "C'est un peu comme quand on fait un grand plongeon, il y a ce moment où on est dans les airs et où on ressent une liberté totale. Thelma va passer d'une vie subie à une vie choisie. Et tout ce cheminement va l'amener à une rencontre avec elle-même, avec son fils, avec sa mère (jouée par Muriel Robin, NDLR), avec la vie", indique Lisa Azuelos. 

C'est une leçon de vie qui découle de l'histoire de cette maman, que chacun, femme, homme, adolescent, personne âgée, peut finalement et facilement reprendre à son compte. "Ce n'est pas une histoire de genres, mais quel genre de vie tu veux avoir", insiste la réalisatrice. Face aux 360 spectateurs venus assister à l'avant-première du film ce samedi, elle a tenu à leur adresser, et notamment aux personnels soignants nombreux dans la salle, un message bienveillant : "Nous sommes dans la lumière, vous ne l'êtes pas forcément, alors je suis contente qu'on puisse vous rendre hommage ce soir."

"On a voyagé sans bouger"

Lisa Azuelos et Alexandra Lamy ont pris le temps de répondre aux questions de ce public visiblement très ému. "Si je peux permettre à ces personnes de vider leur sac de larmes - de joie, de plaisir et d'émotion - pour le remplir avec un sac de rêves, c'est merveilleux", a commenté la première. Dans ce moment de partage et de générosité, la comédienne et la cinéaste ont même révélé quelques secrets de tournage.

"On a voyagé sans bouger puisque le tournage a eu lieu pendant le confinement, s'est amusée Alexandra. La partie où nous sommes censés être en Irlande a été tournée en Bretagne, celle au Portugal a été filmée à Hyères dans le Var. Mais vous voyez à quel point la France est magnifique, on peut y représenter tous les pays !" La séquence qui se déroule au Japon a, quant à elle, été tournée à Tokyo, "un peu plus tard". "Un pays où il y a une telle humilité, nous l'avons ressentie, ce qui a fait évoluer encore le personnage de Thelma", précise Lisa Azuelos.

Lisa Azuelos et Alexandra Lamy
Lisa Azuelos, réalisatrice et la comédienne Alexandra Lamy. • Photo : S.Ma

Pour conclure, Alexandra Lamy a encouragé le public à créer sa propre liste de rêves. Mais, à elle, quelles cases n'ont pas encore été cochées ? "La dernière fois je me disais que j'avais bien envie de voyager à bord de l'Orient Express !" Pour la réalisatrice, il est question de "trouver le prince charmant". "Il était peut-être cacher derrière la baleine", lui suggère la comédienne. Une baleine que l'on voit avec son petit, dans le film, des images tournées à Tahiti lors d'une sortie en mer. Nager avec des baleines, pour Lisa Azuelos, ça s'est fait. "La chambre des merveilles" sortira en salles le 15 mars. Le lendemain, Alexandra Lamy participera à une nouvelle avant-première au CinéPlanet à Alès.

Stéphanie Marin

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio