Culture
Publié il y a 5 mois - Mise à jour le 10.06.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 79 fois

UZÈS Le duo ORAN expose un mois de recherches artistiques

L'exposition "Délocaliser l'économe", jusqu'à ce samedi 11 juin au soir à la médiathèque d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L'exposition "Délocaliser l'économe", jusqu'à ce samedi 11 juin au soir à la médiathèque d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La Chapelle de la médiathèque d’Uzès accueille jusqu’à ce samedi soir l’exposition de sortie de résidence du duo ORAN, composé de Morgane et Florian Clerc. 

Il s’agit, regroupé au sein de la petite chapelle, de la restitution d’un mois de recherches et d’expérimentations dans l’Uzège, autour des questions du terroir, de l’identité du territoire ou encore des traditions culinaires, autant de champs que le duo d’artistes a choisi d’explorer à travers le projet « Délocaliser l’économe ». 

Cette recherche artistique s’est ponctuée de temps de rencontres et de discussions avec le public, « autour du prétexte de faire des frites du sud, une fois à la médiathèque, une fois aux Amandiers, avec ce décalage de faire des frites avec de l’huile d’olive du terroir », explique Morgane Clerc. Il en résulte « des objets témoins mis en espace, et d’autres issus d’une réflexion à partir de l’événement », poursuit-elle.

L'exposition "Délocaliser l'économe", jusqu'à ce samedi 11 juin au soir à la médiathèque d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Pour les objets témoins, une mosaïque de cornets de frites confectionnés spécialement pour l’occasion avec des papiers multicolores sur lesquels figuraient des images de lieux touristiques de la région, « utilisés, dépliés, exposés, en y laissant les tâches d’huile dessus », précise l’artiste. Disposés en face du miroir, les cornets font écho au vitrail de la chapelle, ce qui n’était pas forcément prévu à la base. 

Idem pour le kit à paella utilisé pour faire frire les frites, disposé dans la chapelle et rempli d’eau. « Ça peut faire penser à un bénitier », s’amusent les artistes, alors que le chevet de la chapelle accueille trois contenants. Il s’agit de « reliques des frites du sud, avec les épluchures et l’huile bouillie, et au-dessus la recette des frites sous forme de Dix commandements », présentent-ils, poursuivant leur jeu avec la question du sacré.

L'exposition "Délocaliser l'économe", jusqu'à ce samedi 11 juin au soir à la médiathèque d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

On retrouve également dans l’exposition une série de dessins sur des rouleaux de tickets de caisse. Des dessins de mains, de gestes, « qui proviennent des photos prises pendant l’événement, avec des gestes très spécifiques, très différents », explique Morgane Clerc. Les gestes représentés sont ceux des personnes ayant participé à la confection des frites, au verso de tickets de caisse, « un support destiné à être un déchet, un peu comme une épluchure », commente l’artiste. 

Enfin, l’exposition compte aussi une performance vidéo tournée à Uzès, autour de l’utilisation des couvercles de kits à paella comme des cymbales, « qui peut faire penser au gong rituel dans certaines religions, et sur le fait d’attirer l’attention », explique Morgane Clerc.

Cette exposition « témoigne d’une expérience collective vécue », à l’aide non pas « d’oeuvres finies, mais de l’état d’une réflexion », ajoute le duo. La modestie des matières et du nombre d’oeuvres est voulue, « l’oeuvre est avant tout dans le récit, le plus important est ce qui a eu lieu avant, affirment Morgane et Florian Clerc. Nous concevons l’exposition comme un espace de rencontres et de discussions. » C’est donc jusqu’à samedi soir. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais