Culture
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 13.03.2019 - thierry-allard - 2 min  - vu 388 fois

UZÈS Sophie Joignant rend hommage à « la belle endormie » à travers un livre de témoignages

L'autrice Sophie Joignant (photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une vingtaine de témoignages différents, des récits de vie en lien avec Uzès et l’Uzège, pour raconter ce territoire si particulier. C’est la recette d’Uzès, la belle endormie, le livre de Sophie Joignant, qui vient de paraître aux éditions La Fenestrelle.

Uzès, cette « belle endormie », vraiment ? « C’est comme ça qu’on appelait Uzès avant,. Il a fallu la réveiller, affirme l’autrice, qui dirige par ailleurs le Festival du Conte en Uzège. Et elle sommeille encore l’hiver, pour se réveiller au printemps, ce qui fait aussi son charme. » Sophie Joignant publie donc son livre à l’orée du printemps. Un ouvrage composé « de récits de vie de personnes que j’ai rencontrées, qui expliquent aussi pourquoi ils se sentent bien ici et comment ils apportent leur pierre », note lia jeune femme, qui voulait également, par cette collection de courts témoignages, « montrer qui sont les gens qui font vivre ce territoire aujourd’hui et comment en une cinquantaine d’années le paysage géographique et social a évolué. »

Pour parvenir à cet objectif, Sophie Joignant a donc choisi le témoignage « car je suis conteuse. Ce qui m’intéresse c’est l’humain. » Et aussi un peu un travail journalistique, un métier qu’elle a également pratiqué, en partant d’histoires vraies. Des histoires racontées « aussi bien par des gens nés ici, que par d’autres venus du Canada, d’Angleterre, d’Espagne ou du Maroc, et qui exercent toutes sortes de professions », ajoute-t-elle. Tous les âges sont aussi représentés, puisque les témoins ont de 23 à 85 ans.

De quoi aussi essayer de comprendre ce qui fait la particularité de l’Uzège, et son pouvoir d’attraction. Un pouvoir d’attraction auquel a cédé Sophie Joignant en 1992 : « je suis Bretonne d’origine, et pour moi ça a commencé par un coup de foudre, raconte-t-elle. Je me suis dit : "oui, c’est ici". D’autres ont aussi vécu ça. C’est un lieu à part. » Dans le livre, on retrouve cet aspect et on comprend aussi que, « si Uzès est comme ça, c’est grâce aux gens qui s’investissent, qui y mettent tout leur coeur », affirme l’autrice. Et si, au-delà des belles pierres et des paysages, c’était ça le secret d’Uzès et de l’Uzège ?

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Uzès, la belle endormie, de Sophie Joignant, éditions la Fenestrelle, 115 pages, 15 euros. Couverture : Orage d’été par Oliver Bevan. Plus d’informations ici.

Thierry Allard

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais