Culture
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.10.2021 - thierry-allard - 2 min  - vu 251 fois

VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON Ce week-end, l’architecture se fête à la Chartreuse

La directrice de la Chartreuse de Villeneuve Marianne Clévy (à D.) et l'adjointe à la culture Savine Demarquette-Marchat, vendredi soir lors de l'inauguration de l'Architecture en fête (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’architecture nous entoure au quotidien, encore faut-il « lever la tête », selon les termes de la directrice adjointe de la Direction régionale des affaires culturelles Valérie Travier. Ce week-end de l’Architecture en fête dans un haut lieu architectural comme la Chartreuse de Villeneuve est une formidable occasion de la lever, la tête. 

À la Chartreuse, on n’a pas attendu la création des Journées nationales de l’architecture, il y a six ans, pour célébrer cette discipline, puisque l’Architecture en fête célèbre cette année sa dixième édition. Toujours avec « un programme chargé, joyeux, nourri », selon sa directrice Marianne Clévy. Un programme qui associe ceux qui font l’architecture dans notre pays, notamment les CAUE du Gard et de l’Hérault, les Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement.

L'exposition "Mobility #2" à la Chartreuse de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Leurs deux directeurs, Stéphane Cartou pour le Gard et Renaud Barrès pour l’Hérault, ont d’ailleurs fait le déplacement pour l’inauguration de cette dixième édition vendredi soir. Un événement conçu comme belle mise en lumière de l’architecture et des 30 000 architectes de France, dont 3 000 dans notre région, à travers des ateliers pour les familles, des conférences, projections, rencontres, notamment avec l’architecte de renom Rudy Ricciotti, et deux expositions.

L'exposition "Mobility #2" à la Chartreuse de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L'exposition "Du bidonville à la ville", à la Chartreuse de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La première, proposée par l’Échangeur 22, propose les oeuvres d’artistes français, coréens, japonais et brésiliens autour des questions de mobilité et d’habitat. La seconde, proposée par le centre d’art la Fenêtre et l’association AREA, a pour thème le bidonville le Mas rouge, à Montpellier. Un appareil photo a été confié à des habitants de ce bidonville pour documenter leur quotidien et le regard que jette sur eux la société. Ce travail artistique est accompagné d’une étude sur les Roms et leur perception. 

Le programme complet de cette édition est ici. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais