Publié il y a 1 an - Mise à jour le 03.03.2023 - Stéphanie Marin - 2 min  - vu 257 fois

TERRE D'ARGENCE Amélioration de l'habitat : des aides en complément

Les élus de la CCBTA étaient réunis en conseil communautaire le lundi 27 février, à Beaucaire. 

Les élus de la Communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence ont voté, ce lundi 27 février, plusieurs aides accompagnant l'Opération programmée d'amélioration de l'habitat et de renouvellement urbain (OPAH-RU). 

Dans un premier temps, les élus réunis en conseil communautaire lundi dernier, ont adopté le renouvellement de la convention de l'Opération programmée d'amélioration de l'habitat et de renouvellement urbain (OPAH-RU) sur Bellegarde, Beaucaire et Jonquières-Saint-Vincent. Lors du précédent contrat - entre 2018 et 2022 - 244 logements situés dans les centres des trois communes précitées, ont été réhabilités pour un coût total de travaux réalisés de 10,7 M€ dont 4,3 M€ de subventions accordées par l'Agence nationale de l'habitat et donc l'État, la CCBTA et le Conseil départemental du Gard. S'ajoute la Région pour l'attribution de l'éco-chèque. 

"Nous avons atteint 74 % de notre objectif. C'est une vraie satisfaction, d'une part pour les propriétaires occupants ou bailleurs qui n'ont pas de gros revenus et que nous avons aidés. Mais aussi pour l'économie locale", soulignait Juan Martinez, président de la CCBTA, lors de la visite d'un logement dans le centre-ville de Beaucaire le 17 février dernier (*). Si tout n'a pas été parfait, certains investisseurs ont rencontré des difficultés notamment liées à la crise covid, aux exigences patrimoniales ainsi qu'à l'évolution des conditions d'obtention des subventions de l'Anah, la collectivité souhaite s'engager pour cinq années de plus, proposant une enveloppe de 3,5 M€. Charge à l'État de valider le renouvellement de l'OPAH-RU pour 2023-2028. 

Parmi les changements apportés dans le cadre de cette nouvelle convention, l'élargissement du périmètre du champ d'intervention de l'OPAH-RU, dans les centres-villes déjà inclus, mais aussi à Fourques et Vallabrègues. Une aide façade, conjointe à celle déjà mise en place par les communes, sera également intégrée au dispositif, ainsi que d'autres en faveur de l'adaptation des logements au risque inondation.

Cela concerne l'installation de batardeaux, la réalisation d'un réseau électrique descendant etc, pour une aide financière équivalente à 25 % du montant TTC des dépenses avec un plafond des travaux de 5 000 € TTC, soit un maximum de 1 250 € TTC par bien. Cette aide cumulable avec d'autres, est attribuée aux propriétaires occupants, bailleurs, locataires, copropriétaires dont le bien se situe en zone d'aléa très fort, fort ou modéré des PPRI ou en zone de ruissellement urbanisé. "Ces aides sont généralement peu sollicitées et pourtant, elles sont importantes", indique Juan Martinez, insistant sur la nécessité de communiquer à ce sujet. 

Les élus ont également voté une majoration des aides aux syndicats de copropriétaires de copropriétés en difficulté à hauteur de 5 % des travaux subventionnés par l'Anah ainsi qu'une aide complémentaire au syndicat de copropriétaires pour des travaux de transformation des locaux en local collectif. Plus d'informations auprès des services de la CCBTA. 

*Pour relire l'article : FAIT DU SOIR. Amélioration de l'habitat en Terre d'Argence : plus de 4 millions d'euros de subventions attribuées en cinq ans.

Stéphanie Marin

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio