Publié il y a 11 jours - Mise à jour le 02.04.2024 - Marie Meunier - 2 min  - vu 190 fois

LAUDUN-L'ARDOISE Parcours du combattant, escalade... les collégiens se dépassent au cœur du 1er REG

Les élèves des classes Défense d'Uzès et Sommières se sont mesurés sur le parcours à obstacles du régiment. 

- photo Marie Meunier

Tracter un pneu, franchir des obstacles, escalader un mur... Ce mardi 2 avril, 50 collégiens d'Uzès et Sommières ont participé à la journée "sport armée jeunesse", organisée au 1er REG (Régiment étranger de génie). L'occasion de travailler la cohésion de groupe, une valeur essentielle chez les légionnaires.

Parmi les épreuves, les élèves devaient monter un mur d'escalade. • photo Marie Meunier

Ce mardi 2 avril, les deux classes Défense des collèges Trintignant à Uzès et Doumergues à Sommières se sont rendues au 1er REG (Régiment étranger de génie), à Laudun-l'Ardoise. Les élèves de 3e ont participé à la première journée "sport armée jeunesse". Répartis en six groupes, ils se sont frottés à six activités sportives dérivées des entraînements des légionnaires. L'occasion pour les deux établissements de s'affronter. Cette dimension compétitive visait à créer un dynamisme et paraissait incontournable en cette année olympique. 

Les jeunes ont dû tracter des pneus en relais pendant 15 minutes, enchaîner un maximum de montées d'escalade ou encore traverser à tour de rôle un parcours à obstacles (appelé dans le jargon test de puissance du combattant). Bien sûr, le tracé, qui normalement s'étend sur 500m, a été quelque-peu raccourci. Mais les élèves ont tout de même dû se relayer sur quatre obstacles, lestés d'un gilet de plusieurs kilos, d'une arme factice et d'un casque. Un exercice loin d'être évident, offrant un petit aperçu des conditions physiques des militaires qui eux, portent parfois un sac pesant jusqu'à 40kg. "C'est sportif. Mais c'est mentalement que c'est le plus dur", réagit Hugo, 14 ans. "Ça permet de découvrir le milieu militaire", se réjouit son camarade Noa, qui rêve de devenir snipper d'élite.

"L'esprit de groupe est une valeur fondamentale de la Légion"

Entre chaque activité, les collégiens ont répondu à un quiz sur la légion, sur le 1er REG et les Jeux Olympiques. Le bureau des sports encadrait cette action envers la jeunesse. Au total, une quinzaine de militaires d'active et de réservistes opérationnels et citoyens étaient mobilisés. Cette journée a permis aux jeunes "de travailler la cohésion, à travers des exercices ludiques. L'esprit de groupe est une valeur fondamentale de la Légion. On essaie de leur transmettre un peu de cet ADN", indique Nathalie Nikolic, chargée de mission rayonnement et jeunesse au sein du 1er REG. 

Dépassement de soi, entraide et cohésion étaient au cœur de cette journée sportive au 1er REG. • photo Marie Meunier

La réussite à chaque exercice ne pouvait être que l'œuvre du collectif, alors les élèves devaient se relayer, se coordonner et s'encourager. "Le but de cette journée est aussi qu'ils s'entraident car certains jeunes seront plus à l'aise à un moment donné, d'autres plus en difficulté. Beaucoup se dépassent et vont au-delà de leurs limites", se réjouit le 1re classe Arfaoui qui fait partie des encadrants. Cette immersion au sein du 1er REG était aussi une préparation à la grande journée du 25 avril où les 15 classes Défense du Gard se rencontreront autour de défis sportifs.

Pour rappel, les classes Défense constituent une option volontaire offrant aux élèves des temps de rencontre avec des militaires, et autour des métiers de la défense. Le professeur d'histoire, Jean-Philippe Ohl, a contribué à la création de cette classe à Uzès qui fait maintenant sa 3e rentrée et l'a dupliquée cette année à Sommières, où il enseigne désormais. "Les élèves suivent beaucoup d'activités à l'extérieur. Cette option les fait sortir du collège. Après le confinement, cela paraît presque vital", conclut le professeur.

Marie Meunier

Éducation

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio