Publié il y a 1 an - Mise à jour le 10.02.2023 - Corentin Migoule - 3 min  - vu 1190 fois

CÉVENNES 14 acteurs du territoire labellisés "Engagé(es) Tourisme Durable"

Ce jeudi soir, dans l'enceinte sportive d'Urban Parc, rue Marcel-Paul, à Alès, l'Agglomération, via Cévennes Tourisme et son partenaire historique qu'est le Parc national des Cévennes, a récompensé 14 acteurs du territoire, lesquels ont rempli un copieux cahier des charges visant à développer un tourisme durable. 

Il l'assure ! Pour l'Agglo "la plus labellisée de France" en matière de développement durable et d'écologie, ce n'est "pas un label de plus". Ce jeudi soir, dans les locaux d'Urban Parc, à Alès, Christophe Rivenq a introduit une cérémonie de remise des prix aux 14 premiers lauréats du label "Engagé(e)s Tourisme Durable", une toute fraîche distinction créée par Cévennes Tourisme, et inscrite dans la marque "Esprit Parc national" portée le partenaire "historique" qu'est le Parc national des Cévennes. 

Avant d'appeler un par un ces 14 acteurs majeurs du tourisme local qui ont "répondu au cahier des charges" en vue de leur remettre une plaque, le patron d'Alès Agglomération a fait la promotion d'un nouveau label qui "n’a de sens que s’il apporte un plus au territoire". Or ce dernier a été conçu comme tel. "Il n'est pas facile à obtenir par rapport à certain. Ça veut dire qu’il signifie quelque chose", a esquissé Charlie Ruckly, codirigeant d'Urban Parc avec Flavien Béal.

Leur structure hôte a obtenu ce fameux label, mais a "encore des progrès à faire" puisqu'elle  se classe dans la deuxième catégorie d'une dinstinction qui se décline en trois niveaux (3 : éco-engagé exempaire, 2 : éco-engagé impliqué, 1 : éco-engagé motivé). "C’est un label un petit peu artisanal mais très ambitieux", a assuré Nicolas de Davydoff, directeur de Cévennes tourisme labellisé depuis hier "Qualité tourisme" de première catégorie à l'issue d'un audit qui venait de rendre son verdict.

"On va s’attacher à engager un maximum de prestataires dans cette démarche, car le volume fait souvent foi auprès des visiteurs", a enchaîné le dernier nommé, reconnaissant, comme venait de le marteler Christophe Rivenq, que "les Cévennes ont une longueur d’avance en matière d’image". Avant quoi, le président de l'Agglo avait aussi délivré quelques chiffres démontrant "l'attractivité" d'un territoire qui a enregistré 4,7 millions de nuitées en 2022.

Une belle affluence, que l'on doit avant tout à "un afflux massif de touristes en juin, juillet et août", bien que l'Agglo s'échine aussi à se montrer séduisante "sur les ailes de saison". Pour autant, "nous devons éviter les politiques touristiques de masse", a insisté le premier adjoint de la ville d'Alès, qui milite pour un "développement touristique mesuré, sans déranger la nature et les habitants qui y vivent à l’année". Des propos qui trouvaient écho chez Anne Legile, dynamique directrice du Parc national des Cévennes, laquelle estime que le tourisme sur le territoire ne doit pas être "élitiste" mais s'avérer "accessible à tous à condition que les touristes le respectent".

Élue communautaire en charge de la politique touristique, l'écologiste Geneviève Blanc ne disait guère autre chose : "On a un formidable capital. Il s’agit de le protéger si on veut le faire prospérer." C'est donc pour leur engagement progressif vers un tourisme durable et raisonné que les 14 premiers lauréats de ce nouveau label ont reçu la plaque qu'ils afficheront fièrement à l'entrée de leur camping, de leur maison d'hôtes ou de leur parc de loisirs. 

Alès Audace a une nouvelle prétendante

Tour à tour, les néo-labellisés étaient appelés sur scène où un micro leur était tendu afin de présenter leur activité respective et le sens de leur engagement éco-responsable. En fin de soirée, contre toute attente, Laurence Tirfort, cogérante du parc de loisirs Parfum d'aventure à Générargues qui venait de recevoir la plus haute distinction, a brisé le satisfecit général avec ce qui avait tout l'air d'un coup de gueule. 

En dépit des nombreux clients qu'il dépose sans doute à proximité de osn établissement, "le train à vapeur des Cévennes n’a rien à faire dans un territoire qui vante son eco-responsabilité", a clamé Laurence Tirfort. Et d'ajouter, faisant rougir de peur quelques paires de joues dans la pièce : "Il faut en finir avec ce train, ou alors il faut le passer à l'élecrique. Aujourd'hui on est labellisé "Engagé Tourisme Durable". C'est bien, mais on doit aller beaucoup plus loin !"

"Oula, t'as cassé l'ambiance !", a tenté de désamorcer avec ironie la maître de cérémonie, embarrassée, avant de rajouter : "C'est dommage, car il s'agissait de la dernière intervention de la soirée." La plus piquante, assurément ! Ce jeudi soir, en plus du label qui récompense l'engagement de son parc de loisirs en matière de tourisme durable, Laurence Tirfort décroche d'office sa place en finale du concours Alès Audace 2023. 

La première promotion des labellisés

Le mas l'Oasis de Boisset, la propriété Les hauts du marquet, les chambres du mas Cauvy décrochent le label de niveau 1 "éco-engagé motivé". Distillerie Bel Air, Mas Dervenn, Maison de la Figue, Urban Parc, Essence Bambou, la chambre d'hôtes "Une pause en douceur", Trott'in Gard, la chambre d'hôtes "L'autre maison" et le camping Cévennes-Provence obtiennent le label "éco-engagé impliqué". Enfin, l'artiste-peintre Marie Landreau et le parc de loisirs Parfum d'aventure sont les deux premiers lauréats du troisième niveau du label, le plus élevé, "éco-engagé exemplaire". 

Corentin Migoule

Environnement

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio