Faits Divers
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 25.02.2018 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 4111 fois

AU PALAIS L'ambulancier percuté à l'arrière, poursuivi pour un homicide involontaire !

Le palais de justice de Nîmes / Objectif Gard

Un ambulancier d'une vingtaine d'années devait comparaître récemment devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour un " homicide involontaire ".

Le 11 août 2015, vers 13h, il conduisait une ambulance avec un octogénaire malade à l'arrière et une autre salariée de l'entreprise pour s'occuper du transport du patient. L'ambulancier intervenait sur ordre et mission du SAMU et alors qu'il a actionné son avertisseur deux tons et le gyrophare sur la commune de Saint-Mamert-du-Gard, " son ambulance est percutée par l'arrière par un automobiliste qui perd le contrôle de sa voiture. Et depuis chose invraisemblable, c'est l'ambulancier qui a des soucis et qui a été poursuivi en justice pour homicide involontaire", note Maître François Jehanno qui demande la nullité de la citation et l'arrêt des poursuites contre son client qui est le conducteur de l'ambulance... Ce dernier a depuis perdu son emploi et la promesse de CDI dans la société s'est envolée.

Car dans le choc, une personne âgée décédera. Mais là où la situation devient incompréhensible, c'est que l'ambulancier, qui a été percuté par un véhicule qui le suivait, est celui qui a subi les foudres de la justice en étant renvoyé devant le tribunal correctionnel. Une situation qui a été relevée à l'audience par le président du tribunal correctionnel de Nîmes, Jean-Pierre Bandiera, qui a prononcé la nullité de la citation en justice et a renvoyé le dossier au Parquet de Nîmes pour poursuivre la personne qui est vraiment à l'origine de cet accident aux conséquences dramatiques.

Boris De la Cruz

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais