Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.02.2023 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 913 fois

GÉNÉRAC 255 hectares brûlés et un coût de 100 000 euros pour les pompiers engagés pendant 5 jours

Le commandant Tallaron a indiqué au tribunal le coût de l'intervention à Générac en juillet 2022'

photo archive Objectif Gard

Le commandant SDIS du Gard, Jérôme Tallaron, présent à l'audience du tribunal correctionnel mercredi 15 février a évalué à 100 000 euros le coût de l'intervention du grand feu de Générac en juillet 2022.

Ce mercredi, le tribunal correctionnel de Nîmes, présidé par Florence Cot, a condamné pour "incendie involontaire" un ancien éléveur de Générac (voir papier de ce matin). Les pompiers ont chiffré le coût de ce sinistre qui a dévoré 255 hectares. 

Ce jour-là ce feu a mis à mal la réponse opérationnelle.

Plusieurs départs de feu ont été constatés. Deux grands feux ont obligé le service départemental d'incendie du Gard a demandé des renforts venus de la France entière. " La réponse opérationnelle a été mis à mal. Il y a eu plusieurs interventions, Générac mais aussi un peu plus tard le feu de Bordezac", souligne en s'adressant au prévenu le commandant Jérôme Tallaron. "C'est une journée très marquante. On était classé rouge, ça veut dire quelque chose. Quelques jours dans l'année la moindre étincelle peut mettre le feu", ajoute l'officier qui partait en vacances ce jour-là et qui est revenu sur le terrain auprès de ses copains de lutte. " Nous sommes restés cinq jours sur place, et le coût de l'intervention est évalué à près de 100 000 euros sans compter les moyens aériens qui étaient également engagés", selon le commandant Tallaron. 

L'octogénaire mis en cause effectuait des travaux dans sa propriété lorsque le feu a pris. Une étincelle liée à sa disqueuse qui s'est propagée en un temps record à cause de la sécheresse et de la chaleur environnante. 

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio