Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.02.2023 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 2151 fois

TRIBUNAL Les élèves de Bagnols interviennent lors d'une agression près du lycée

Un homme condamné pour des violences sur sa compagne, un lycéen intervient

Les faits sont survenus le 22 janvier 2022, vers 10h10, près du lycée Saint-Marie à Bagnols-sur-Cèze.   

"Les témoins et des lycéens constatent qu'un couple se dispute. Madame est frappée et en pleurs dans la rue", résume la présidente du tribunal judiciaire de Nîmes, Béatrice Almendros, lors de l'audience correctionnelle de ce mercredi 22 février 2023. Des faits qui surviennent près du lycée Sainte-Marie à Bagnols alors que des adolescents sont présents et en train de rentrer dans l'établissement. Ces jeunes vont intervenir afin que l'agression cesse. 

Un élève, âgé de 16 ans, va être particulièrement ciblé par le compagnon violent qui ne supporte par cette intervention. Ce lycéen, qui par ses mots cherche à mettre fin aux violences, va être frappé au niveau de l'oeil et du nez.

"Un garçon qui a fait une acte de civisme. Si certains ont tourné la tête, lui a pris son courage entre les mains pour intervenir et mettre fin aux violences", estime le vice-procureur Philip Ughetto qui réclame 6 mois de prison à l'encontre du mis en cause, âgé de 20 ans, et déjà connu pour d'autres faits de violences à l'encontre des forces de l'ordre. 

La présidente du tribunal, Béatrice Almendros, va requalifier les actes en violences, sans retenir la circonstances aggravante de "violences dans un établissement scolaire ou aux abords d'un établissement scolaire". Une requalification qui permet au prévenu d'avoir une peine allégée : il est reconnu coupable et écope de 400 euros d'amende.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio