Publié il y a 15 jours - Mise à jour le 11.05.2024 - François Desmeures - 1 min  - vu 562 fois

ALÈS EN FERIA Ce samedi matin, après le réconfort des anciens, l'effort des jeunes

Le lâcher d'anoubles a vu la foule s'installer sur le pont Vieux et les quais

- François Desmeures

C'était une première et - comme toute proposition gratuite et conviviale - elle a rencontré un gros succès : le déjeuner au bord du Gardon de ce samedi matin a attiré beaucoup de monde, avant le lâcher d'anoubles qui réunit les plus jeunes des attrapaïres. Ceux qui avaient mangé ont pu aller s'installer en spectacteur, tandis que leurs successeurs essayaient de maîtriser de jeunes fous. 

Le fameux "Mexicain", animateur de la feria à sa manière • François Desmeures

"Eh non, désolé, il n'y a plus de fromage..." Conseillère municipale, Valérie Meunier cherche dans les véhicules de la mairie. Mais les stocks ont été vidés. Il est 10h20 et il reste à peine quelques tranches de chorizo, au milieu de dizaines de cornichons, bien plus délaissés que la charcuterie. 

Un petit-déjeuner très prisé, où certains ont été plus courageux face au buffet que face au taureau • François Desmeures

François Desmeures

Premier rendez-vous du genre, le petit-déjeuner au champ - ou plutôt sous le pont Vieux - a été victime de son succès, pris d'assaut par des amateurs de réveil salé, qui en ont parfois profité pour éponger les excès de la veille. 

Valérie Meunier, un plateau vidé à la main... • François Desmeures

Il y a ceux collés au buffet et ceux qui apprécient l'instant au soleil, un verre à la main • François Desmeures

Puis, quais et pont se sont garnis pour le lâcher d'anoubles, sous une météo estivale. L'occasion de se montrer pour les plus intrépides, encouragés par les gardians. Des attrapaïres chargés de ramener le veau d'un an au camion, malgré toute sa fougue. Deux fougues juvéniles se sont ainsi affrontées.

Entre la fin du petit-déjeuner et le début du lâcher d'anoubles • François Desmeures

Certains ont préféré voir le lâcher de l'autre rive • François Desmeures

Une petite pique pour éviter que le veau ne sorte de son corridor • François Desmeures

Même les plus petits mettent la main à la pâte • François Desmeures

Travail de groupe pour amener le veau au camion • François Desmeures

Certains anoubles se sont montrès plus attirés par le Gardon que par les attrapaïres • François Desmeures

François Desmeures

François Desmeures

François Desmeures

François Desmeures

Gard en Feria

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio