Alès-Cévennes
Publié il y a 2 jours - Mise à jour le 24.11.2022 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 169 fois

MIDI VILLAGES Tornac, deuxième commune gardoise labellisée Territoire bio engagé

Tornac

Marielle Vigne, au centre, a reçu le label "Territoire bio engagé" des mains de Sabine Lagarde, à gauche. (photo Corentin Migoule)

Ce mercredi 23 novembre, la commune de Tornac, près d'Anduze, a reçu son label "Territoire bio engagé" qui récompense ses efforts en la matière.

Après l'avoir officiellement obtenu en avril dernier, la commune de Tornac a dû patienter pour recevoir physiquement son label "Territoire bio engagé". La cérémonie de remise s'est tenue ce mercredi 23 novembre au matin, au foyer communal, en présence de la majorité de l'équipe municipale tornagaise et d'élus locaux voisins, dont le conseiller départemental Olivier Gaillard.

Des mains de Sabine Lagarde, représentante d'Interbio Occitanie, Marielle Vigne, la maire, a reçu le trophée récompensant l'investissement de sa commune en la matière. Et à Tornac, quand on s'engage en faveur du bio, on ne le fait pas à moitié. Alors qu'une commune est éligible au label après avoir atteint l'un ou les deux objectifs suivants, à savoir disposer d'au moins 15 % de sa surface agricole utile (SAU) en bio, ou 22 % d'approvisionnement bio dans les services de restauration collectifs, Tornac est bien au dessus du premier seuil, se classant au troisième niveau (le plus haut de la labellisation) puisque près de 63 % de sa SAU est en bio.

"Je me réjouis de l’obtention de ce label qui fait de nous la deuxième commune du Gard à l'obtenir après Massillargues-Attuech", a précisé Marielle Vigne, y percevant au passage "une belle reconnaissance du travail des agriculteurs qui s’échinent à développer des pratiques culturales respectueuses de l’environnement", entre autres. Ça tombe bien, Aurélie Genolher, maire de la commune voisine pré-citée, était à ses côtés en qualité de conseillère régionale. 

Tornac
Marielle Vigne, au centre, a reçu le label "Territoire bio engagé" des mains de Sabine Lagarde, à gauche. (photo Corentin Migoule)

"Je n’aurais pas raté ça car je suis ravie. Tornac et Massillargues, c’est une longue histoire d’amour. Il y a eu des hauts et des bas, mais on partage les mêmes convictions", a rappelé l'édile massituéchoise. Après quoi, Aurélie Genolher a aussi rendu hommage aux "agriculteurs historiques du territoire", lesquels n'ont "pas attendu que le bio soit à la mode pour prendre soin de leurs terres".

Avant ça, Marielle Vigne avait braqué la lumière sur Jacques Blanc, présent dans l'assistance. Car c'est à l'issue d'une réunion avec le dernier nommé, président de la cave coopérative de Tornac, qu'a germé l'idée d'une candidature au label obtenu ce mercredi. Quoi de plus logique pour une coopérative qui a célébré les 20 ans de sa conversion au bio en mai dernier (relire ici)...

En rejoignant Massillargues-Attuech au classement des communes labellisées "Territoire bio engagé", Tornac conforte la place de leader de la région Occitanie, "première région bio de France" et "deuxième d'Europe" d'après les chiffres distillés par la représentante d'Interbio. L'équipe municipale tornagaise ne tardera pas à exhiber fièrement ce nouveau statut en affichant des panneaux aux entrées de la commune.

Corentin Migoule

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais