Alès-Cévennes
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 28.08.2021 - marie-meunier - 2 min  - vu 593 fois

PORTES L'association "Renaissance du Château de Portes" regorge de projets

Le nouveau bureau cherche des bénévoles pour des travaux et pour rouvrir le château dans les meilleurs délais
Le Château de Portes. Photo DR/S.Ma

Un tout nouveau bureau a repris les commandes de l'association "Renaissance du Château de Portes" (RCP) - qui fêtera d'ailleurs ses 50 ans d'existence l'année prochaine. Et de nombreuses avancées sont sur les rails pour encore valoriser le "Vaisseau des Cévennes". 

Habituellement, le Château de Portes ferme aux visites en octobre. Mais cette année, il a tiré le rideau plus tôt que prévu, le 15 août, à cause du pass sanitaire. Trop complexe à organiser, d'autant qu'une partie des bénévoles n'est pas vaccinée contre le covid-19. La réouverture ne se fera sûrement pas avant le 1er mai 2022, mais d'ores et déjà le bureau cherche des bénévoles pour relancer les visites "dans les meilleurs délais". Bénévoles qui pourront aussi assurer quelques travaux d'entretien et d'urgence.

Le nouveau bureau veut aussi profiter de cette fermeture avancée pour lancer de grands projets pour le vaisseau de pierre. Grâce à la bonne gestion de la précédente présidente Éliette Carpier (qui est restée trois ans et fait maintenant encore partie du conseil d'administration), les caisses de l'association sont remplies de 60 000 €. Une belle somme qui offre un champ des possibles à la nouvelle équipe en termes d'animations et de chantier.

Depuis quelques temps, des problèmes d'étanchéité touchent la partie en forme de pointe de l'édifice. "On attend des spécialistes, des architectes des Bâtiments de France pour avoir leur avis. Ils devraient venir en septembre-octobre", affirme Frédéric Dussaud, nouveau vice-président de RCP. Il espère que le dossier de restauration avancera vite. "Ça prend du temps et on ne peut pas attendre deux ans !"

De nouvelles découvertes archéologiques mises au jour...

Cet été, les bénévoles de l'association aidés par des scouts ont remonté le mur en pierres sèches bloquant l'accès du chemin de Régordane aux véhicules motorisés. Ce dernier, passant au pied du château, est abîmé par le passage des deux-roues, 4X4 et quads. "En collaboration avec la mairie, on aimerait dès que possible apposer une signalétique pour interdire l'accès aux véhicules", atteste Frédéric Dussaud. Il doit rencontrer le Service régional de l'archéologie (SRA) en septembre-octobre à ce sujet. Aux yeux des bénévoles, il est particulièrement important de protéger cette voie, ancien tronçon du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Son usure pourrait bien faire sortir de terre des traces archéologiques...

Surtout qu'à proximité, des découvertes ont déjà été réalisées. Grâce à la présidente du Groupe alésien de recherches archéologiques (GARA), une ancienne cupule (trou circulaire dans le rocher) a été mise au jour. Une ancienne rampe d'accès du château a également été identifiée. Elle n'a pas encore été datée. Mais si elle s'avérait ancienne, elle pourrait bien donner des indices sur l'accès aux carrières de pierres qui ont servi à ériger les murs du Vaisseau des Cévennes, et percer un peu de ce mystère encore entier.

L'association "Renaissance du Château de Portes" devrait bénéficier de l'autorisation pour mener pendant un an en collaboration avec GARA, une prospection-inventaire archéologique sur la commune de Portes et notamment aux abords du château. Là encore, c'est le SRA qui doit donner son accord mais le service y est a priori favorable.

Marie Meunier

Pour devenir bénévole ou obtenir davantage d'informations sur l'association, vous pouvez envoyer un mail à renaissancechateauportes@orange.fr.

Marie Meunier

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais