Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 20.06.2024 - Louis Valat - 2 min  - vu 160 fois

QUISSAC Inquiétude et mobilisation des parents contre la possible fermeture d'une classe à l'école élémentaire

"Nos enfants ne sont pas des moutons arrêtez de les compter"

- Photo DR

Les parents d'élèves de l'école élémentaires de Quissac s'opposent vivement à la possible fermeture d'une classe, prévue pour le 27 juin. Malgré une légère baisse des effectifs, les élus locaux et les parents soulignent une croissance démographique qui justifierait non seulement le maintien des classes existantes, mais également l'ouverture de nouvelles. Une pétition en ligne et diverses actions de protestation ont été lancées pour défendre cette cause.

À Quissac, la tension monte parmi les parents d'élèves de l'école élémentaire à l'approche de la décision de fermeture potentielle d'une classe, prévue pour le 27 juin. Les chiffres montrent une légère diminution des effectifs : 57 élèves de CM2 quitteront l'école pour le collège, tandis que seulement 41 nouveaux élèves en provenance de la maternelle sont attendus. Ainsi, l'effectif total passerait de 258 à 253 élèves. À ce jour, seules 11 nouvelles inscriptions ont été enregistrées.

"L'école n'est pas une entreprise, nos enfants ne sont pas des marchandises." • Photo DR

Cette légère baisse apparente ne tient néanmoins pas compte des inscriptions qui affluent habituellement durant l'été et au cours de l'année scolaire. Les maires de Quissac et des communes avoisinantes ont alors alerté le directeur académique. Ils ont dressé une liste des constructions en cours à Quissac et dans les petites communes du Sirp dépendant de l'école. Quatre-vingt-dix-neuf nouveaux logements sont prévus pour 2024/2025. Les élus locaux soulignent également le besoin d'ouvrir une nouvelle classe en maternelle, rendant incompréhensible pour eux une fermeture à l'école élémentaire. En effet, les groupes d'élèves de maternelle seront plus importants que ceux qui partent au collège, avec un excédent prévu de 9 élèves pour la rentrée 2025.

Depuis la dernière ouverture de classe, les conditions d'accueil des enfants se sont nettement améliorées, contrastant avec les années précédentes marquées par des classes en sureffectif. Aujourd'hui, les parents refusent de revenir à des classes surchargées, notamment au cycle 3, où le nombre d'élèves pourrait atteindre 30, alors que les effectifs devraient être limités à 24 pour les CP et CE1. Craignant les conséquences néfastes d'une fermeture de classe, les parents se mobilisent activement. Des banderoles de protestation ont été déployées dans Quissac, les élus locaux ont été interpellés, et une pétition en ligne intitulée « Non à la fermeture d'une classe à l'école élémentaire de Quissac » a été lancée sur Change.or (cliquer ici). Cette mobilisation vise à maintenir la qualité de l'enseignement et à assurer des conditions d'apprentissage optimales pour les enfants.

Louis Valat

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio