Alès-Cévennes
Publié il y a 16 jours - Mise à jour le 17.01.2023 - François Desmeures - 2 min  - vu 1223 fois

SAINT-JEAN-DU-GARD La Borie : la municipalité retire la vente à la Safer

(photo François Desmeures)

Le conseil municipal a adopté, lundi 16 janvier, un voeu pour retirer à la Safer la vente du mas emblématique de la Borie (relire ici). Attribués dans un premier temps à deux couples venant de Paris, les 25 hectares - dont 4 ha de terres cultivables - cherchent à nouveau preneur et le plus offrant sera le bienvenu pour le maire, Michel Ruas. 

Avec cette reprise de la vente dans les mains municipales, l'avenir de la Borie n'est pas encore scellé • (photo François Desmeures)

"On a abordé le problème hier en conseil municipal, raconte Michel Ruas. On a eu un débat. Globalement - c'est même l'opposition qui nous en a fait la proposition - on s'est dit que peut être on devrait se retirer de la Safer parce que rien ne va." Des agriculteurs mécontents du choix, des acheteurs qui ne souhaitent pas que restent les locataires déjà implantés, le choix de mi-décembre du comité technique de la Safer amenait plus de problèmes que de solutions, d'après la commune. Un voeu a donc été adopté pour retirer la vente des mains de la Safer et la confier à des agences immobilières. 

Michel Ruas ne s'en cache pas, il veut vendre vite et bien (*). La municipalité en souhaite 600 000 € - tarif accepté par les acheteurs choisis, une somme que le projet Terre de liens pourrait réunir pour juin - mais pense que ce peut être vendu plus cher. "Le maire a dit que la Safer n'avait pas joué son rôle, relate Elsa Mas, conseillère municipale d'opposition qui s'est finalement abstenue sur le voeu en question. J'ai souligné que le comité petite région avait quand même, avant le comité technique, voté pour le projet de Terre de Liens."

"Je me suis abstenue parce que je voulais plus de réflexion, argumente Elsa Mas. On n'a pas pu en discuter avant le comité technique. Ma crainte, c'est que la Borie soit donnée au plus offrant et que le côté agricole passe totalement à l'as. Pour moi, on n'a pas eu assez de réflexion et de concertation."

Côté Safer, on a bien noté la décision municipale. Sans plus d'incidence, d'ailleurs, puisque le directeur départemental, Michaël Fourel, confirme que la commune peut reprendre son bien sans pénalité, "c'était prévu dans nos discussions préalablement, qu'il n'y ait pas de pénalité de retrait"

Alors que le site de la Borie s'apprête à revenir sur le marché (après le contrôle de légalité de la préfecture sur le voeu municipal), les tenants du projet Terre de Liens tiendront une réunion publique, ce jeudi 19 janvier, à 18h, à la salle Stevenson. 

(*) À lire mercredi 18 janvier, dès 7 heures sur notre site, un entretien avec le maire de Saint-Jean-du-Gard, Michel Ruas. 

(photo François Desmeures)

François Desmeures

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais