Bagnols-Uzès
Publié il y a 3 mois - Mise à jour le 26.08.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 480 fois

ÉVÉNEMENT La réouverture du train rive droite du Rhône, « une super nouvelle » pour le monde économique

Vincent Champetier, président du Collectif (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Publireportage. Le 29 août, la ligne ferroviaire de la rive droite du Rhône, entre Pont-Saint-Esprit et Nîmes, rouvrira aux voyageurs. Un événement ! La ligne était fermée aux voyageurs depuis près d’un demi-siècle. Pour Vincent Champetier, président du Collectif, qui regroupe les associations d’entreprises du Gard rhodanien, le monde économique « a tout à y gagner ». 

Objectif Gard : Comment abordez-vous la réouverture de la ligne ferroviaire rive droite du Rhône aux voyageurs en tant que représentant du monde économique du Gard rhodanien ? 

Vincent Champetier : C’est un bel événement et une super nouvelle pour le territoire. Le train le désenclave, et va dans le sens du marketing territorial, de la campagne qu’on a lancé dernièrement pour inciter les touristes à s’installer dans le Gard rhodanien. Cela amène une corde de plus à notre arc. Nous connaissons des difficultés pour recruter, et aujourd’hui le cadre de vie est très important pour la jeune génération, donc pouvoir aller à Avignon ou à Nîmes en train, c’est un atout supplémentaire. 

C’est aussi un plus pour la formation des jeunes du territoire ?

Oui, nous avons des gros projets de formation, et si on veut attirer des jeunes, c’est un levier supplémentaire. C’est important pour nos jeunes aussi. À Nîmes et Avignon il y a des facultés, le train va peut-être rendre possible les études de certains. Et je crois aussi de des gens de Nîmes et Avignon vont venir découvrir notre territoire avec le train. Pour le monde économique, c’est aussi une ouverture sur les autres territoires. On a tout à y gagner. 

Vous avez évoqué l’enclavement du Gard rhodanien. Cette situation a-t-elle entravé le développement économique du territoire ?

Sans aucun doute. On était au fin fond du Languedoc-Roussillon, nous sommes tout au bout de l’Occitanie et la Région avec Carole Delga a mis les moyens nécessaires pour que cette réouverture ait lieu. Nous sommes un poumon économique, le deuxième pôle industriel de la région, et je vois dans cette réouverture l’intérêt de la Région pour notre territoire. Donc je me félicite que la Région ait rendu possible cette réouverture, et je rends hommage aussi au combat de l’Association des usagers de la rive droite du Rhône et de sa présidente Laurette Bastaroli. 

Quel rôle peuvent jouer les entreprises en faveur du train, maintenant que la ligne rouvre ?

Maintenant qu’on l’a, il faut que chacun joue le jeu. C’est donc aussi aux chefs d’entreprises d’inciter leurs salariés à choisir ce mode de transport écologique. C’est à nous tous de faire en sorte que ce soit pérenne, il y a plein de choses à créer autour du train. 

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais