Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 07.04.2024 - Thierry Allard - 3 min  - vu 687 fois

LES ANGLES La nouvelle tribune du stade de rugby inaugurée

Ce samedi matin, lors de l'inauguration de la nouvelle tribune du stade Roger-Pagès, aux Angles

- Photo : Thierry Allard

Bien plus qu’un coupage de ruban, c’est l’aboutissement d’un projet au long cours qui a été célébré ce samedi matin aux Angles, en présence notamment du président de la Fédération française de rugby Florian Grill : désormais, le RCAGR, le club de rugby de la commune, bénéficie d’une tribune et de vestiaires flambant neufs.

Un projet initié sous la mandature du précédent maire, Jean-Louis Banino, présent samedi matin, en 2017. Entretemps, le covid a retardé le projet et l’a renchéri. « Un grand merci à la commune d’avoir continué le projet », soulignera le président du RCAGR Alain Sanciaume. En tout, 1,8 million d’euros a été investi pour doter le stade Roger-Pagès d’un bâtiment d’environ 500 mètres carrés, comrenant quatre vestiaires, un club-house de 190 mètres carrés, des bureaux, des locaux pour les arbitres, un espace de rangement de matériel et une tribune de 130 places assises. Sur cette somme, l’État a mis 261 000 euros, la Région 250 000 euros et le Département 145 000 euros, l’autofinancement de la commune montant à 1,145 million d’euros.

Les nouveaux équipements inaugurés ce samedi matin • Photo : Thierry Allard

De quoi répondre à deux demandes convergentes : « Le souhait du club de pouvoir répondre aux obligations de la Fédération en termes d’infrastructures, et celui de la ville de se doter d’un équipement à la hauteur des nombreux succès du club », affirme le maire des Angles Paul Mély. Il faut dire que le RCAGR, du haut de ses 56 ans d’existence, « dépasse la barre des 520 licenciés, précise son président. Nous avons 225 licenciés à l’école de rugby, dont 40 en bébé-rugby, dès 3 ans. » Les résultats sportifs sont bons, avec des cadets et des juniors en Régionale 1, et des séniors en Fédérale 2, le deuxième plus haut niveau en amateur, « et ils vont se qualifier pour la phase finale », commente Alain Sanciaume. Le club est aussi actif sur le sport santé, avec une trentaine de licenciés, et compte une soixantaine de bénévoles.

« De la place pour la pratique féminine »

« Le RCAGR est très actif et régionalement reconnu pour sa formation et son travail auprès des jeunes », souligne le maire, convaincu également que ces nouveaux équipements vont « rayonner au-delà » de sa commune. Un investissement important, mais « investir dans le rugby est un enjeu éducatif, c’est le seul sport né à l’école, pour ses valeurs pédagogiques, de respect, de loyauté, d’esprit d’équipe », lance le président de la Fédération française de rugby Florian Grill. Autant de valeurs « essentielles à la société », poursuit-il, rejoint par le sénateur Laurent Burgoa, saluant « le très beau lieu de convivialité » réalisé, favorisant « le lien social. » Le président de la FFR soulignera par ailleurs que la construction de quatre vestiaires, et non seulement deux, « donne la place pour permettre la pratique féminine, c’est essentiel car cette pratique se développe d’une manière exponentielle, et c’est un principe d’équité important », salue Florian Grill, avant un mot pour le RCAGR, un club « d’une grande qualité. »

Le président de la FFR Florian Grill a fait le déplacement aux Angles ce samedi matin • Photo : Thierry Allard

Quant aux financeurs, tous soulignent un investissement favorisant « les valeurs collectives » du sport, comme le fera la questeur du Conseil départemental, Carole Bergeri, alors que le Département a adopté un Schéma du sport « même si ce n’est pas une compétence obligatoire, nous avons jugé nécessaire de nous en doter. » Idem pour la Région Occitanie, « qui est allée au-delà de sa compétence de mise à disposition d’équipements sportifs pour les lycéens en accompagnant la réalisation d’équipements sportifs d’intérêt territorial », note la conseillère régionale Monique Novaretti.

Le secrétaire général de la préfecture Frédéric Loiseau, pour une de ses dernières sorties publiques avant son départ prochain, a pu évoquer son « sport de coeur », le rugby, et saluer les bienfaits du sport. « Dans un monde où nous avons des politiques publiques importantes à mener le sport nous aide beaucoup, nous avons besoin de cohésion sociale, de vivre ensemble, de santé publique, et c’est tout ça cette inauguration. »

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio