Bagnols-Uzès
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 09.04.2023 - Thierry Allard - 3 min  - vu 1656 fois

MONTEUX Le Parc Spirou démarre sa nouvelle saison

Le directeur général du Parc Spirou Hervé Lux

- Photo : Thierry Allard

Il a rouvert ses portes ce samedi : le Parc Spirou, à Monteux (Vaucluse) démarre sa sixième saison, qui durera jusqu’au 6 novembre.

Et cette nouvelle saison « s’annonce bien » pour le parc, selon son directeur général, Hervé Lux. Il faut dire qu’après d’importants investissements l’année dernière, 4 millions d’euros pour créer une nouvelle zone de 6 000 mètres carrés dédiée à l’univers de la BD Kid Paddle de Midam, avec de nouvelles attractions ce qui porte leur nombre à 24 désormais, le parc propose cette année également un programme d’événements tout au long de la saison.

Ainsi, on y retrouvera un festival de la BD « avec 20 à 40 auteurs sur le parc », précise le directeur général, les 17 et 18 juin, des nocturnes les 8 et 22 juillet et 5, 19 et 26 août, ou encore Halloween du 7 octobre au 5 novembre. Par ailleurs, le parc a fait l’objet d’améliorations pour cette nouvelle saison : « Nous avons continué la végétalisation, créé des zones d’ombrages, de brumisation, pour continuer à améliorer le confort des visiteurs », avance Hervé Lux. La Lucky River, attraction de l’univers de Lucky Luke, a aussi été retravaillée.

Le "Spirou Racing" • Photo : Thierry Allard

Le but du parc, entièrement consacré à l’univers de la BD(*) et plus précisément celui des éditions Dupuis, qui fait partie, comme le parc, du groupe Média Participations, reste de « proposer des univers immersifs, avec les personnages », résume le directeur général, qu’il s’agisse de Spirou, Gaston Lagaffe, Lucky Luke ou encore Boule et Bill. Pour ce faire, le parc travaille directement avec les auteurs des BD concernées, lorsque c’est possible. Ce fut par exemple le cas avec Midam pour la Kid Paddle Zone. Ainsi, l’auteur a été associé au design de l’attraction « Blorks Attack », une soucoupe volante glissant sur une rampe. « Midam a travaillé sur le dessin original, et a aussi créé une histoire autour, l’objectif était d’être très proche du dessin », explique Hervé Lux.

La dernière attraction en date, "Blorks Attack" • Photo : Thierry Allard

Une attraction que les visiteurs « ont tout de suite adoptée », glisse le directeur, alors que la soucoupe faisait déjà le plein en cette journée d’ouverture. Il faut dire que la fréquentation du parc va crescendo avec 307 000 visiteurs en 2022. « On était au-dessus des objectifs l’année dernière, nous avions tablé sur 276 000 visiteurs », précise Hervé Lux. Le signe que le Parc Spirou « est en train de trouver son visitorat et sa place de parc inter-régional. » Et ce notamment grâce à la clientèle gardoise, qui représente « un quart de nos visiteurs locaux, sur la clientèle régionale, le Vaucluse et le Gard sont nos deux plus gros bassins », précise-t-il.

Après une phase de construction qui voyait le parc proposer de nouvelles attractions chaque année, en passant de 11 attractions en 2018 à l’ouverture à 24 aujourd’hui, dont trois simulateurs numériques, « nous allons rentrer dans une phase de nouveautés tous les deux ou trois ans », note Hervé Lux. Ce qui n’empêche pas de voir encore plus grand : « Le parc va grandir, nous avons de quoi le doubler, c’est prévu par étapes. » Le tout avec aussi une dimension de responsabilité sociétale et environnementale, de plus en plus importante aux yeux des visiteurs, « avec le tri sélectif, le fait de travailler en circuit court avec des fournisseurs locaux, d’utiliser une partie d’énergie verte, la mise en place d’un compost pour nos biodéchets », énumère le directeur général.

La farandole "Marsu Palombia" • Photo : Thierry Allard

L’objectif parallèlement est de maintenir « le très bon niveau de satisfaction qu’on a sur le parc, en travaillant l’accueil, avec des équipes dédiées. » Pour ce faire, le parc, qui compte 24 permanents à l’année, monte jusqu’à 200 salariés en saison. L’accueil, et plus globalement l’expérience du visiteur est d’autant plus importante dans un contexte d’inflation qui va conduire les familles à faire des choix dans leurs dépenses. « Ça nous oblige d’autant plus à travailler sur l’excellence », souligne le directeur général, convaincu que le moment privilégié en famille « sera toujours en haut de la liste. »

Avec un avantage par rapport aux grands parcs nationaux voire internationaux : la proximité d’un parc régional, capable de « proposer à une heure de route une expérience top », pose le directeur général.

Plus d’informations ici.

*

La librairie du Parc Spirou a vendu 35 000 bandes dessinées en 2022. De quoi en faire « la plus grande librairie de BD du Vaucluse », revendique Hervé Lux.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais