Bagnols-Uzès
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 08.12.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 1514 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Un ambitieux projet agricole et social a besoin de votre vote

Geoffroy Guichard, Céline Pivier et Christine Barry sont les trois fondateurs de "Semons l'avenir ensemble" à Pont-Saint-Esprit

- DR

Le projet, initié à Pont-Saint-Esprit, a pour nom « Semons l’avenir ensemble », et ce nom en dit déjà long sur l’idée qu’il défend.

« Nous voulons créer du lien », pose Céline Pivier, initiatrice du projet avec Geoffroy Guichard et Christiane Barry. Pour ce faire, les trois amis ont eu une idée : « Cultiver de petites surfaces agricoles à Pont-Saint-Esprit et ses alentours en agroécologie, sans machines, puis revendre la production aux habitants du territoire », explique-t-elle.

Des petites surfaces qui sont trop souvent laissées en friche, que l’association compte louer ou utiliser « en laissant une petite partie de la récolte en contrepartie » au propriétaire, glisse Christiane Barry. Et elle sait de quoi elle parle, puisqu’elle va mettre son terrain à Carsan, à disposition de l’association. Un terrain qu’elle n’a plus les moyens d’entretenir. Par ailleurs, l’association revendique un accord avec le Centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit pour une location de terrains à la Blache, « où nous ferons un projet avec les résidents de l’Ehpad », précise Céline Pivier.

À l’arrivée, l’idée est donc de produire des fruits et légumes qui seront ensuite « revendus à tarifs adaptés pour lutter contre la précarité et le gaspillage alimentaire », poursuit Céline Pivier. Pour ce faire, l’association verrait bien un local dans le centre ancien de Pont, où une série de services pourraient aussi être proposés : « Aide au numérique, une boutique et épicerie solidaires, un coin vrac, des ateliers », énumère Céline Pivier, qui imagine aussi un véhicule aménagé « pour faire la distribution et avoir un point informatique. » De quoi donner une dimension sociale au projet.

Le projet s’inscrit dans le cadre du budget participatif de la Région, « Ma Région citoyenne », pour lequel il a été retenu. Reste désormais à récolter le maximum de votes possibles d’ici le 15 janvier, afin de faire partie des finalistes qui seront financés. « Il y a un truc à faire », répète Céline Pivier, et ce même si s’aventure le projet ne passe pas le cut : « Nous avons déjà 4 000 mètres carrés à disposition ou à la location, et d’autres personnes nous ont contacté », ajoute-t-elle. Reste désormais à trouver des bénévoles pour faire tourner le projet.

Pour voter, c’est ici. Pour plus d’informations sur le projet « Semons l’avenir ensemble », c’est .

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio