Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 14.10.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 365 fois

VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON L’architecture se fête et se pense à la Chartreuse

Vendredi soir, lors de l'inauguration de l'Architecture en fête, à la Chartreuse de Villeneuve

- Photo : Thierry Allard

La 12e édition de l’Architecture en fête se tient ce week-end à la Chartreuse de Villeneuve. L’occasion de découvrir l’architecture de manière ludique, à travers des ateliers pour tous les âges, mais aussi de penser l’architecture à l’aune du défi climatique.

Car si pour cette fête, la Chartreuse a choisi le thème des rencontres, au niveau national, le thème de l’événement tourne autour des enjeux climatiques, et du rôle de l’habitat, « le bâtiment et la construction représentant 40 % des émissions de gaz à effets de serre au niveau mondial », rappelle le directeur régional adjoint aux affaires culturelles, Bruno Mikol, vendredi soir lors de l’inauguration de l’événement. « Nous sommes confrontés à de nombreux enjeux, c’est une exigence de repenser la ville », ajoute la maire de Villeneuve, Pascale Bories.

Alors l’architecture, à la base de la construction, doit intégrer cette nouvelle donne, mais aussi le Zéro artificialisation nette, qui va obliger légalement à reconstruire la ville sur la ville. « C’est une révolution culturelle, et la Chartreuse est un des lieux de réflexion pour discuter et mettre les sujets sur la table », estime le directeur du CAUE Stéphane Cartou. « Pourquoi ne pas imaginer la Chartreuse comme un incubateur de projets, d’idées pour l’architecture ? », ajoute Hugues Beaudouin, de l’Ordre des architectes Occitanie. C’était l’idée d’une journée d’étude ce vendredi organisée par l’École nationale supérieure d’architecture de Montpellier. Des tables rondes suivront ce week-end pour aller plus loin.

L’Architecture en fête sera donc aussi un lieu de rencontres, aussi entre l’architecture et l’art, dans « un tressage qui fait la puissance de ces quelques jours », estime la directrice de la Chartreuse Marianne Clévy. Ainsi, la résidence Echangeur 22 propose quatre expositions de quatre artistes venus de pays différents : Ellie Kyungran Heo (Corée-du-Sud), Lyo Hasegawa (Japon), Romain Causel (France) et Carla Santana (Brésil). « Ces artistes sont venus à la rencontre du lieu, et ils y ont été très sensibles au cours de leur résidence de six semaines », précise Marie-Cécile Conilh de Beyssac, d’Échangeur 22. Pour ceux qui veulent aussi (re)découvrir l’architecture de la Chartreuse, des visites seront proposées, et l’accès au monument sera libre et gratuit ce week-end.

De quoi parler d’architecture par plusieurs biais, donc, et pour tous les âges. Avec un but, résumé en une phrase par Hugues Beaudouin : « Faire vivre ce désir d’architecture. »

Le programme de l’Architecture en fête est ici.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio