Gard
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 28.04.2022 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 742 fois

NÎMES MÉTROPOLE La majorité des maires de l’Agglo solidaires de Franck Proust

Franck Proust et son avocat maître Expert à la sortie de la cour d'appel ce matin/. L'élu est condamné et déclaré inéligible

Le président Les Républicains de Nîmes métropole, Franck Proust (Photo : Nicolas Dhombres)

Ce mardi, le président de Nîmes métropole Franck Proust a rencontré les élus afin d’évoquer sa condamnation dans l’affaire de la Senim. 

« Nous avons été stupéfaits des peines prononcées. » Telle est la réaction de la majorité des maires (38 sur 39 édiles, NDLR) de Nîmes métropole, membres des trois groupes de la majorité de Franck Proust. Ce matin, un communiqué de soutien a été diffusé à la presse, signé des mains de Frédéric Touzellier, président de l’UPDT (Union pour le développement du territoire), d’Eddy Valadier, président du groupe EPNM (Ensemble pour Nîmes métropole) ainsi que de Rémi Nicolas, président de l’IEC (Intérêt et esprit communautaire). À noter également la signature du communiqué par le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier. 

Sans revenir sur le fond de l’affaire, les élus qui partagent la gouvernance de l’Agglo depuis deux ans avec Franck Proust, mettent en avant sa « transparence de gestion. Tout est mis sur la table, le débat démocratique se fait dans le respect de chacun ». Et d’ajouter : « Ce qui est fait là, c’est un peu le procès de l’élu dans la difficulté de son engagement public […]. Chacun de ses actes, de ses décisions y compris collectives peut être sujet à interprétation sans même que les irrégularités puissent être démontrées. »

Sur la volonté de Franck Proust de continuer son mandat, les élus lui apportent « soutien » et « confiance ». Pour rappel le 14 avril, Franck Proust a été condamné par la cour d’appel de Nîmes pour pour "trafic d’influence" et "recel de trafic d’influence". Il écope d’une peine de 12 mois de prison avec sursis, 15 000 euros d’amende et d’une peine d’inéligibilité de cinq ans. Une peine suspendue en raison de son appel auprès de la Cour de cassation. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Relire aussi :  FAIT DU JOUR Affaire de la SENIM : la journée où tout bascule pour Franck Proust

Coralie Mollaret

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais