Publié il y a 19 jours - Mise à jour le 24.06.2024 - Anthony Maurin - 3 min  - vu 284 fois

NÎMES Enchères et en noces

Hôtel de vente aux enchères (Photo Archives Anthony Maurin)

Hôtel de vente aux enchères (Photo Archives Anthony Maurin)

Une vente aux enchères d'objets d'art et de décoration, mobilier, tableaux et bijoux aura lieu le 27 juin à partir de 9h mais le catalogue est en ligne.

Hôtel de vente aux enchères (Photo Archives Anthony Maurin)
Hôtel de vente aux enchères (Photo Archives Anthony Maurin)

Les enchères, c’est un peu une fête ! Situé au cœur de la ville, l’Hôtel des Ventes de Nîmes est installé dans un bel immeuble XIXème à côté de la Maison Carrée. Maîtres Frank Puaux et Aurore Illy, successeurs de Maîtres Pierre Champion et Françoise Kusel, y réalisent de nombreuses ventes aux enchères à thème et toutes collections. Des ventes de matériels sont régulièrement confiées à l’Etude.

Les spécialités de la maison ? Ses experts ! Il y en a pour tout ou preques à commencer par les Dinky Toys, véhicules miniatures et jouets anciens. Olivier Vergne réalise cinq fois par an des ventes originales à succès (18 700 euros pour Simca 8 Sport rouge le 23/03/17).

Hôtel de vente aux enchères (Photo Archives Anthony Maurin)
Hôtel de vente aux enchères (Photo Archives Anthony Maurin)

Les bijoux ? C’est Marlène Ledué-Crégut reçoit sur RDV et réalise de belles adjudications lors des 15 ventes annuelles prévues (une parure VAN CLEEF & ARPELS adjugée 17 500 euros le 10/10/20).

Les timbres et livres modernes et anciens ? Au tour de Pierre Lashermes d’organiser également deux ventes par an avec près de 500 lots de qualité du mobilier régional XVIIIe au design, des collections de militaria, véhicules (41 200 euros pour une Alpine à restaurer le 21/04/18), tableaux, bronzes, verreries, argenterie aux Arts d'Asie, de belles adjudications sont réalisées lors des ventes objets d'art : 115 000 euros pour un recueil d'estampes de Hiroshige et 31 000 euros pour une huile sur toile de Bernard Buffet le 03/08/23, 130 000 euros le 10/10/20 pour une marine d'Adam Willaerts, 13 400 euros pour une huile de K. Korovine le 10/03/18, 133 100 euros pour un "Torero" de B. Buffet le 7/10/17.

 (Photo d'illustration).

« Notre prochaine vente aux enchères publiques d'objets d'art, décoration, tableaux, bijoux et .... véhicules de collection approche à grands pas ! Ce que vous ne saviez pas, c'est que nous venons de rajouter un lot de dernière minute et pas des moindres : une Jaguar Mk II 3,8 litre saloon. »

Pour la petite histoire… En 1969, Frantz, artisan maçon nîmois, réalise un de ses rêves en devenant propriétaire désirée depuis son adolescence, celle dont il suivait les performances réalisées par le pilote Bernard Consten qui gagna à son volant le Tour de France automobile en 1960, 61, 62 et 63.

Vente aux enchères du 27 juin 2024 (Photo Hôtel des Ventes de Nîmes)
Vente aux enchères du 27 juin 2024 (Photo Hôtel des Ventes de Nîmes)

L’élégante berline Jaguar Mk II dans sa version adulte équipée du 6 cylindres 3,8 litres issu des modèles sport et compétition XK150 puis type E, la faisant bénéficier d’un rapport poids/puissance plutôt avantageux, associé à de redoutables freins à disques sur les quatre roues, technique inaugurée par la marque sur les « type D » vainqueur au 24 heures du Mans 1955.

Vente aux enchères du 27 juin 2024 (Photo Hôtel des Ventes de Nîmes)
Vente aux enchères du 27 juin 2024 (Photo Hôtel des Ventes de Nîmes)

Celle sur laquelle Frantz jette son dévolu est un millésime 1961 en coloris « Dove Grey » opaque, sobre, élégant et lumineux sans être ostentatoire. Ce coloris est loin d’être le plus répandu. L’intérieur est garni d’une sellerie en cuir rouge, et les moquettes sont assorties. Il ne peut résister à son ronronnement qui se change en feulement à la moindre sollicitation de la pédale.

Les années 1970 de Frantz seront bercées au doux rythme du « straight six » à double arbre à came : sorties d’anciennes, vacances, noces familiales.

Arrivé à l’âge de la retraite, en 2017, Frantz décide de lui faire faire une cure de jouvence consistant au remplacement de moults pièces d’usure, ainsi qu’une révision complète en vue d’une utilisation plus fréquente. Hélas peu de temps après Frantz se retrouve immobilisé ainsi que sa « 3,8 litre » dont il n’avait autorisé personne à se servir à sa place.

Vente aux enchères du 27 juin 2024 (Photo Hôtel des Ventes de Nîmes)
Vente aux enchères du 27 juin 2024 (Photo Hôtel des Ventes de Nîmes)

Aujourd’hui, après un séjour de sept ans au garage, l’heure est venue pour elle de trouver un nouveau nid. Toujours saine et rutilante extérieurement, Elle a besoin d’une remise en route mécanique par des mains expertes. Un dossier d’historique de factures d’entretien depuis 1987 sera remis à l'acquéreur…

437 lots vont du cendrier Hermès à des bronzes en passant par de la verrerie, de l’argenterie et de la vaisselle, du mobilier, des peintures et sculptures, des livres, du militaria, des objets professionnels, de l’alcool, ou encore du vêtement et de l’accessoire griffé, des montres et bijoux, des luminaires sans oublier des deux roues et bien entendu la Jaguar. Chacun y trouvera son petit bonheur avec de la chance !

L'exposition aura lieu au 21 rue de l'Agau, le mercredi 26 Juin de 10h à 17h sauf pour la voiture dont l'exposition aura lieu sur rendez-vous.

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio