Publié il y a 27 jours - Mise à jour le 26.05.2024 - Anthony Maurin - 4 min  - vu 392 fois

NÎMES Valoriser son patrimoine en montrant qu’il est remarquable

monument Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Les arènes et la statue de l'enfant taurin de la ville Nimeño II (Photo Archives Anthony Maurin).

- monument Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le secteur sauvegardé de la Ville de Nîmes a été créé et délimité le 15 mars 1985. Depuis il est devenu de plein droit un Site patrimonial remarquable (SPR) avec la volonté de la collectivité de protéger et de mettre en valeur le patrimoine architectural, urbain et paysager de son territoire.

Le secteur visé par Nîmes pour valoriser son partrimoine ressemble fortement au secteur Unesco d'un ancien dossier

Étendre le Site patrimonial remarquable (SPR) de Nîmes et réviser le Plan de sauvegarde et mise en valeur. En 2014, la ville de Nîmes a souhaité étendre le périmètre de son Site patrimonial remarquable ainsi que procéder à une révision du Plan de sauvegarde et de mise en valeur, document d’urbanisme règlementaire du SPR.

L'étude du projet d'extension du périmètre du secteur sauvegardé établie par Denis Froideveaux, architecte du patrimoine a fait l'objet d'un avis favorable de la Commission locale du secteur sauvegardé (CLSS) le 7 mai 2015 et du conseil municipal de Nîmes le 4 juillet 2015.

Lors de sa séance du 10 décembre 2015, la Commission nationale des secteurs sauvegardés (CNSS) a prononcé, à l'unanimité, un avis favorable au projet d'extension du secteur sauvegardé assorti d'une demande d'ajustements mineurs.

Le 4 juin 2016, le conseil municipal de Nîmes a approuvé le projet de délimitation du secteur sauvegardé étendu et modifié à la suite de la demande de la commission nationale des secteurs sauvegardés.

Conseil municipal Nîmes mai 2024 (Photo Anthony Maurin)
Le Conseil municipal de Nîmes le 25 mai 2024 (Photo Anthony Maurin)

Afin de reprendre la procédure interrompue un temps et la poursuivre dans les conditions issues de la loi LCAP, conformément à l'article L. 631-2 du Code du Patrimoine, le Conseil municipal de Nîmes a approuvé, en date du 7 juillet 2022, le projet de Site Patrimonial Remarquable validé par la Commission Nationale des Secteurs Sauvegardés en décembre 2015 et par le Conseil Municipal en date du 04 juin 2016.

Le préfet du Gard, autorité administrative compétente, a organisé l'enquête publique relative à l’extension du Site Patrimoniale Remarquable du 24 février au 24 mars 2023.

En date du 20 avril 2023, le commissaire enquêteur a émis un avis favorable au projet d’extension du SPR de Nîmes.

Le nouveau périmètre a par la suite fait l’objet d’un arrêté du ministre de la Culture en date du 4 septembre 2023.

La poursuite de l’étude vise à réviser et à étendre le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur qui couvrira la totalité du nouveau Site Patrimonial Remarquable.

monument Nîmes (Photo Anthony Maurin).
Les arènes et la statue de l'enfant taurin de la ville Nimeño II (Photo Archives Anthony Maurin). • monument Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Cette étude s’inscrivait dans le cadre d’une politique globale en faveur la protection du patrimoine et de la rénovation urbaine pour le cœur de ville. Elle était ainsi conduite en lien avec les différentes actions impulsées par la Ville de Nîmes sur son centre-ville plus particulièrement.

Le classement de la Maison Carrée au patrimoine mondiale de l’Unesco le 18 septembre 2023 et le plan de gestion du bien et de sa zone tampon. L’élaboration en cours de l’Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) du quartier Nord Gambetta. L’AVAP donnera la « règle de jeu » pour conforter, protéger et requalifier les ambiances typiques de ce quartier populaire contigu au Site Patrimonial Remarquable formant une transition entre le centre historique dense et la garrigue habitée des collines Nord.

On y parle aussi des aménagements réalisés ou à venir dans le centre-ville dans le cadre du programme de rénovation de la voirie et de l’aménagement de l’espace public. L’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) qui pourrait être mise en place dans la continuité des OPAH déjà réalisées sur le centre-ville est elle aussi à l’ordre du jour.

Enjeux et objectifs de la révision du plan de sauvegarde et mise en valeur

La révision du PSMV présente des enjeux pluriels, en termes de mise en forme d’un projet urbain, patrimonial, environnemental et social pour le centre historique de Nîmes.

monument Nîmes (Photo Anthony Maurin).
La Tour Magne à Nîmes est-elle la tour magnanime ? (Photo Anthony Maurin). • monument Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le nouveau PSMV devra être un outil de gestion patrimoniale moderne adaptée à l’évolution du cadre de vie des habitants, en intégrant en premier lieu la prise en compte des enjeux liés à la préservation de l’identité historique et patrimoniale de la ville mais également les enjeux liés au renouvellement urbain (construire la ville sur la ville), à l’architecture contemporaine, aux problématiques environnementales, au dynamisme économique et touristique et à l’aménagement et la qualité des espaces publics.

Le projet sera conduit en lien avec le programme d’action du plan de gestion défini dans le cadre de l’inscription de la Maison Carrée sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et plus particulièrement, concernant la zone tampon du bien (totalement couverte par l’extension du SPR) : le plan de gestion du patrimoine arboré, la charte des espaces publics et l’atlas archéologique numérique.

Il s’agit également de mener conjointement et de manière interconnectée l’étude de la révision du PSMV avec celle de la future révision du Plan Local d’Urbanisme afin de traduire ses enjeux et objectif dans la reprise du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) du PLU.

monument Nîmes (Photo Anthony Maurin).
La Porte de France (Photo Archives Anthony Maurin). • monument Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Par ailleurs, le PSMV sera construit de manière à être en cohérence ou compatibilité avec les autres documents réglementaires, stratégiques ou de programmation en vigueur sur la commune et sur le territoire de Nîmes Métropole : SCOT Sud Gard, Plan Local d’Urbanisme (PLU), Programme Local de l’Habitat (PLH), Plan de Protection Contre les Inondations (PPRI), Règlement Local de Publicité (RLP)…

Dans le cadre de la révision du PSMV, plusieurs objectifs sont définis. Protéger, conserver et mettre en valeur le patrimoine historique, architectural, archéologique, urbain et paysager du cœur de Nîmes et des Jardins de la Fontaine sur la base d’une meilleure connaissance du bâti par les visites et l’inventaire des immeubles.

Autre objectif, répondre aux enjeux liés à la transition écologique notamment en améliorant le confort d’été et d’hiver du bâti, en intégrant la production des énergies renouvelables en définissant une démarche environnementale adaptée pour lutter contre les îlots de chaleur urbains.

La Maison carrée (Photo Archives Anthony Maurin).

Quoi d’autre ? Donner un cadre pour la requalification et le traitement des espaces publics en fonction de leurs spécificités (circulations, accessibilité, végétalisation, traitement des déchets, mobilier urbain, stationnements des automobiles, des vélos et des nouvelles mobilités…).

Enfin, il sera plus aisé d’identifier, de protéger et de mettre en valeur la trame verte et bleue et favoriser la nature en ville, de conforter et renforcer un centre-ville vivant et habité par la diversification de l’habitat et la reconquête des biens inoccupés (insalubres, dégradés, vacants) mais aussi d’assurer l’attractivité et le rayonnement du cœur de ville en confortant son développement économique.

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio