Publié il y a 1 an - Mise à jour le 31.03.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 487 fois

NÎMES Visitez la ville et ses monuments en téléchargeant une nouvelle application

Mary Bourgade, Valérie Espin et Lucie Schnoebelen (Photo Anthony Maurin).

Nîmes, ville de toutisme, se dotte d'une nouvelle application mobile grâce à Edeis, le délégataire de servce public. Téléchargez Nîmeslaromaine ici !

Mary Bourgade, Valérie Espin et Lucis Schnoebelen (Photo Anthony Maurin).

Nîmes est une ville complexe à l’histoire longue et à la culture dense. Edeis, délégataire des monuments antiques (Arènes, Maison carrée et Tour Magne) l’a bien compris et a fait le nécessaire pour que les touristes, Français ou étrangers, en prennent conscience.

Avec l’application Nîmeslaromaine, téléchargeable dès à présent et surtout gratuitement.

Le tournage de l'application il y a plus d'un an dans les arènes (Photo Anthony Maurin).

Mary Bourgade, élue sur le dossier de la Maison carrée et de son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco l’assure : « Il y a un réel intérêt d’avoir cette application pour visiter les monuments romains de Nîmes. Chacun peut y découvrir les trois monuments à travers leur présentation et leur histoire. Il y a beaucoup de surprises dont un docu-fiction de 20 minutes sur des gladiateurs nîmois. »

Mary Bourgade, Valérie Espin et Lucie Schnoebelen (Photo Anthony Maurin).

L’application redirige aussi, si le visiteur en ressent le besoin, vers le Système d'information des aides à la pierre (SIAP). « L’application parle aussi de l’inscription de la Maison carrée à l’Unesco, c’est très important car notre dossier sera examiné en septembre », poursuit l’élue nîmoise.

Le tournage de l'application il y a plus d'un an dans les arènes (Photo Anthony Maurin).

Pour Valérie Espin, responsable des sites nîmois : « Cette application est avant tout une découverte. L’objectif est d’aller découvrir la ville et les autres monuments romains comme le Temple de Diane, le Castellum aquae ou la Porte d’Auguste. » Trois langues, Français, Espagnol et Anglais sont accessibles mais pas que... « Vous retrouverez aussi des infos sur l’architecture, l’histoire, les outils pratiques comme la billetterie en ligne et le site Internet dédié à la Maison carrée. »

Le tournage de l'application il y a plus d'un an devant la Maison carrée (Photo Anthony Maurin).

Dans un deuxième onglet, place à la technologie Deepfake. En prenant un selfie de vous, l’application vous intègre au docu-fiction sur les gladiateurs en l’an 160 de notre ère. Ce docu a été réalisé par des historiens et propose ainsi une nouvelle expérience à vivre et à partager sur les réseaux sociaux.

Le tournage de l'application il y a plus d'un an dans les arènes (Photo Anthony Maurin).

« L’application propose également plusieurs parcours touristiques en ville adaptés à chacun. Si un visiteur n’a qu’une heure on lui suggère un parcours resserré mais s‘il dispose de plus de temps l’application l’embarque dans un tour complet de la cité. Le jeu de piste est aussi sympa et à faire en famille », explique Lucie Schnoebelen, responsable de communication d’Edeis.

Le tournage de l'application il y a plus d'un an dans les arènes (Photo Anthony Maurin).

Scientifique mais aussi ludique, cette application qui a coûté 300 000 euros (dont plus de la moitié pour le tournage du docu-ficton) devrait plaire et servir aux visiteurs qui auront une nouvelle opportunité de découvrir Nîmes et sa culture autrement.

Le tournage de l'application il y a plus d'un an dans les arènes (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio