Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.07.2023 - Anthony Maurin - 5 min  - vu 456 fois

RÉGION L’Occitanie sur le podium des destinations françaises plébiscitées cet été

Allez zou, on prend les chemins viticoles (Photo archive Anthony Maurin).

Notre belle région attire les touristes. L'été promet des moments d'intense partage et une saison longue.

L'escape game "Raimond et la quête du Graal" se joue dans l'enceinte de la forteresse de Beaucaire. (Photo : Office de tourisme Beaucaire Terre d'Argence)

Portée par une conjoncture nationale favorable marquée par le retour des clientèles étrangères et le maintien du tourisme domestique, la destination Occitanie Sud de France enregistre de bons résultats de fréquentation au premier semestre 2023 (+1 % par rapport à 2022) malgré un recul de 8 % en juin attribué à l’absence de ponts et à une météo capricieuse. Pour autant, tous les indicateurs sont au vert pour les deux mois de la haute saison touristique qui débute.

En collaboration avec ADN Tourisme, Atout France et les autres CRT métropolitains, le Comité régional du tourisme et des loisirs d’Occitanie (CRTL) suit les intentions de départ en vacances des Français. 75 % des français sont ainsi sûrs de partir en vacances ou en week-end cet été et parmi eux, 72 % resteront en France.Parmi les destinations hexagonales plébiscitées par les français pour leur séjour principal, l'Occitanie occupe la deuxième marche du podium, à égalité avec PACA (15 %) et juste après Nouvelle-Aquitaine (17 %). Parmi les Français qui ne partiront pas en vacances cet été, les restrictions budgétaires en lien avec l’inflation constituent le principal frein pour 42 % des sondés.

Plus en détails

Zoom sur les partants ayant choisi l'Occitanie pour leur séjour principal cet été.
68 % des Français partant cet été en Occitanie ont prévu de séjourner en hébergements marchands (27 % dans le locatif et 21 % en camping) avec des proportions plus fortes qu’au niveau national, notamment pour l’hôtellerie de plein air. 32 % des partants opteront plutôt pour un hébergement non-marchand, principalement logés par la famille ou chez des amis (23 %) mais aussi dans leurs résidences secondaires (l’Occitanie est la première région française pour le nombre de résidences secondaires, estimé à 500 000).

Le tourisme et l'abbatiale de Saint-Gilles (Photo Archives Anthony Maurin).

Cet été, les séjours (principaux) en Occitanie dureront 12 jours en moyenne. Le choix de la destination a été motivé de façon encore plus marquée qu'au niveau national par l’envie de prendre son temps, se reposer, se ressourcer et partager des moments de convivialité. 40 % des partants sont des couples et 39 % des familles avec enfants. Ils y resteront plus longtemps puisque 29 % d’entre eux ont l’intention de rester a minima 15 jours.

23 % des habitants d’Occitanie séjourneront cet été dans leur propre région pour leur séjour principal mais 28 % d’entre eux partiront à l’étranger (une proportion en hausse de 5% par rapport à 2022). Ainsi, bien que la tendance soit moins marquée que l'an dernier, l'Occitanie demeure la destination française la plus prisée par ses habitants.

Bilan de fréquentation touristique en Occitanie au premier semestre

Du 1er janvier au 30 juin 2023, l’Occitanie a enregistré toutes clientèles et tous modes d’hébergements confondus près de 82 millions de nuitées touristiques. Un volume comparable à celui de 2022 (+1 %). La clientèle française demeure majoritaire avec 66 % des nuitées touristiques globales (stable par rapport à 2022) et une progression des nuitées des clientèles étrangères (+9 %), notamment pendant les vacances de Pâques qui vient compenser une légère diminution des clientèles françaises (-4 %) en lien avec la baisse de la fréquentation des clientèles résidant en Occitanie (-15 %) et la stagnation de celles d’autres régions (+1 %).

Allez zou, on prend les chemins viticoles (Photo archive Anthony Maurin).

Concernant l'origine des clientèles touristiques séjournant en Occitanie, près d’une nuitée régionale sur deux est issue des clientèles françaises extra-régionales (46 %) tandis qu’un peu plus d’une nuitée sur trois est générée par les clientèles étrangères (34 %) et une nuitée régionale sur cinq par les habitants de région (20 %). Au top 5 des clientèles françaises, figurent les habitants de Haute-Garonne (3,2 millions de nuitées), puis ceux de l’Hérault (trois millions), suivis de ceux des Bouches-du-Rhône (2,1 millions), de Gironde (deux millions de nuitées) et de Paris (1,7 million).

Concernant les clientèles étrangères, l’Espagne arrive en tête (4,3 millions de nuitées), suivie de l’Allemagne (3,6 millions), du Royaume-Uni (2,6 millions), des Pays-Bas (deux millions), de la Belgique (1,6 million), de la Suisse (1,2 million), des Etats-Unis (1,1 million) et de l’Italie (0,8 million).

Zoom sur juin 2023

Toutes clientèles et tous modes d’hébergements confondus, en juin, l’Occitanie a enregistré 18,3 millions de nuitées touristiques, soit un volume en baisse de 6 % par rapport à juin 2022 (-1,1 million de nuitées). Une diminution qui s'observe tant auprès des clientèles françaises (-8 % et même -17 % pour la clientèle régionale) qu’étrangères (-2 %).

Faites un tour à la bambouseraie de Générargues. © Gard Tourisme

Les niveaux de fréquentation des clientèles internationales sont inférieurs à ceux de 2022 pour la quasi-totalité des univers de destination sauf pour Lourdes (+49 %), la métropole de Toulouse (+9 %) et l’univers Montagne Pyrénées (+3 %). Concernant les clientèles françaises, les volumes de nuitées touristiques sont inférieurs à ceux de 2022 pour l’ensemble des univers de destination, notamment à Lourdes et dans les zones urbaines.

Les prévisions estivales

D'après l'enquête de satisfaction mensuelle menée par les ADT/CDT et le CRTL Occitanie, l’état des réservations à ce jour pour le mois de juillet est encourageant pour 53 % du panel de professionnels sondés et ce chiffre atteint 61 % pour août.

(Photo Office de Tourisme).

Pour l’hôtellerie de plein air, au 6 juillet, l'état des réservations est stable par rapport à 2022 avec près de 400 000 séjours et plus de 4,2 millions de nuitées réservés sur la période de juillet à septembre. 

Zoom sur le littoral

Après un ralentissement des réservations, la situation semble se stabiliser pour les destinations du panel G2A Littoral d’Occitanie. Avec un taux moyen d’occupation de 39,6 % sur l’ensemble de la saison (entre les vacances d’avril et fin octobre), le panel affiche un léger retard de -0,7 % par rapport à l’année dernière et tend à se résorber avec des réservations de dernières minutes toujours aussi prégnantes.

Le tourisme sur le littoral, comme ici non loin d'Aigues-Mortes, sera l'une des deux clés du contrat qui concerneront le Gard. L'autre sera le tourisme en pleine nature (Photo Archives OT Aigues-Mortes)

Les mois juillet et août se présentent en léger retrait par rapport à l’année dernière (-1,2 %) mais alors que le mois de juillet est en perte de -3 % d’occupation par rapport à 2022, le mois d’août est quant à lui en très légère avance de +0,2 % principalement grâce aux bonnes performances de la dernière semaine du mois, en hausse de +8 % avec le décalage de la rentrée scolaire au 4 septembre.

C’est le secteur de l’hôtellerie de plein air qui permet de stabiliser les chiffres du cœur de saison avec des performances équivalentes à 2022 (qui était déjà une très bonne année pour le secteur) tandis que le secteur hôtelier et les résidences de tourisme affichent une baisse assez significative de -5,1 % et -6,1 %. Enfin, le mois de septembre et l’arrière-saison offrent de belles perspectives (+3,6 % d’occupation à date sur septembre et +3,4 % sur octobre).

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio