Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 30.04.2024 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 2375 fois

EXPRESSO Le socialiste Nicolas Nadal poussé sur Nîmes ?

Ancien pompier et responsable syndical, Nicolas Nadal est parti diriger le cabinet de Robert Crauste au Grau-du-Roi. En septembre, il revient sur Nîmes en tant que directeur de cabinet du président des pompiers. Un retour qui fait jaser... 

Nicolas Nadal est comme un chat : il a plusieurs vies. Pompier et responsable du syndicat Sud, le Nîmois est d'abord connu pour ses grandes mobilisations. Elles sont parfois surprenantes comme la manifestation inspirée de la série Casa de Papel ou le campement pendant un mois sur l’avenue Feuchères. Mais ça, c’était avant. En 2017, Nicolas Nadal passe dans la sphère politique en s’encartant au PS. 

Il est à rebours de la tendance puisqu'à l’époque, beaucoup de socialistes - désabusés par le candidat Hamon ou tout simplement opportunistes - rejoignent les rangs d’En Marche, aujourd’hui appelé Renaissance. Nicolas Nadal arrête alors ses fonctions syndicales ainsi que son travail de pompiers, pour des raisons de santé.

Robert Crauste : « Je vais le regretter » 

En 2020, le Nîmois rejoint Alexandre Pissas à la présidence du Conseil départemental en tant que directeur de cabinet. Ce transfert fait jaser, Alexandre Pissas étant le président du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours). Autrement dit : la direction contre laquelle, avec le Conseil départemental, les pompiers mènent bataille pour obtenir plus de moyens. 

En 2023, Nicolas Nadal décroche le poste de directeur de cabinet à la mairie du Grau-du-Roi. En parallèle, il continue de s'investir au PS : il soutient Pierre Jaumain à la direction de la fédération avant de remporter lui-même la direction de la section nîmoise. Et voilà qu'en fin d’année, le parcours de Nicolas Nadal va connaître une nouvelle évolution... 

Le socialiste reviendra au SDIS, mais cette fois en tant que directeur de cabinet d’Alexandre Pissas. « Je regrette son départ, commente le maire du Grau-du-Roi, Robert Crauste, il avait pris la mesure du poste. Tout se passait parfaitement bien. Après, il a un parcours et je comprends que cette proposition l'ait interessé ». 

La mise en orbite de Nicolas Nadal ? 

Un parcours ? Lequel ? Dans quel but ? Si Nicolas Nadal confirme passer des rangs contestataires des pompiers à ceux des décideurs politiques, ce n’est pas tant ça qui dérange. Des militants socialistes relèvent : « On sent bien qu’il y a une tentation de positionner Nicolas Nadal sur Nîmes en vue des prochaines municipales. La concurrence avec Pierre Jaumain commence à se voir de plus en plus, notamment avec la visite du maire de Montpellier. »

Nicolas Nadal, premier des socialistes sur Nîmes ? Uniquement ? Nos sources militantes regardent avec curiosité le prochain congrès du PS qui pourrait se tenir en 2025 : « Pierre Jaumain sera-t-il toujours soutenu par les élus ou Nicolas Nadal sera-t-il poussé par quelques camarades, comme Alexandre Pissas ? » Un Alexandre Pissas, ne se limitant pas à son rôle de bonne fée, pourrait chercher en retour un soutien de la fédération pour les prochaines élections sénatoriales ou la présidence du Conseil départemental. En politique, on ne laisse rien au hasard. À suivre… 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio