Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 09.04.2024 - Coralie Mollaret - 1 min  - vu 3776 fois

EXPRESSO Les tours du Crous détruites à la dynamite

(Photo : Coralie Mollaret)

C’est l’une des grandes opérations de la rénovation urbaine à Nîmes : les deux tours du Crous devraient être foudroyées l’an prochain. 

C’est un gros chantier qui permettra de transformer l’entrée du quartier Pissevin, côté Kennedy. L’an prochain, les deux tous du Crous abritant jadis des logements étudiants seront détruites. Coût du chantier : 6 M€ financés par l’EPF (Établissement public foncier), propriétaire des tours. « La destruction se fera par foudroyage, c’est-à-dire avec de la dynamite », indique l’une de nos sources à la mairie. 

Les travaux devraient démarrer en octobre prochain pour s’achever en mai 2025. La Ville mettra en place un périmètre de sécurité : « Le bâtiment est en béton armé, plein d’amiante. Les cellules sont petites, environ 15 m2. Il y a environ 400 chambres sur 16 étages. » À la place, l’EPF lancera un appel d’offres pour la construction d’un nouvel immeuble. C’est ici, qu’à terme, le nouveau poste de police de Pissevin devrait déménager. Un gâchis ? Peut-être quand l’on sait que l’État sortira 300 000 € pour aménager, cette année, des locaux de l’autre côté de la rue…

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio