Politique
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 13.01.2023 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 482 fois

EXPRESSO Parti socialiste : le mouvement Refondations en tête dans le Gard

Le QG socialiste regroupe les bureaux de vote des sections de Nîmes, Poulx, Marguerittes et Caveirac.

Le QG socialiste regroupe les bureaux de vote des sections de Nîmes, Poulx, Marguerittes et Caveirac.

- Photo : Coralie Mollaret

Les socialistes étaient invités, ce jeudi, à départager trois textes politiques. Alliance ou non avec Jean-Luc Mélenchon ? Chacun proposait une stratégie à suivre pour ces prochaines années.

Il est 17 heures, hier soir, quand les premiers militants poussent la porte de la fédération PS. Ce jeudi, plus de 400 militants étaient invités à départager trois textes d’orientation fixant la ligne politique du parti : « Gagner ! » de l’actuel patron du PS Olivier Faure, « Refonder, rassembler et gouverner », de la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy et « Refondations » du maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol.

S'engouffrant dans l’isoloir, Patrick lance : « Moi, Mélenchon, pas question ! Je l’ai connu il y a très longtemps, lorsque j’étais dans l’Essonne ». Et d’ajouter : « Moi maintenant je vote pour les personnes. J’ai voté Refondations parce que la présidente Carole Delga soutient ce texte. » Le 9 décembre au micro d’Objectif Gard, la patronne du mouvement Occitanie en commun, Carole Delga, avait taclé : « Olivier Faure aurait dû beaucoup plus travailler au rassemblement. Il ne l’a pas fait, c’est vraiment dommage. Dans ce parti, on ne travaille pas assez. »

L’alliance Nupes au cœur du débat

L’année 2022 a été riche en émotions pour le PS. D’abord à cause du score lilliputien de la candidate PS Anne Hidalgo à la Présidentielle, qui a laissé un goût amer. Les Législatives ont toutefois redonné des couleurs au PS avec l’élection de 26 députés grâce à l’union de la Gauche autour de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale).

« Un résultat en légère progression », commente Arnaud Bord, premier fédéral et soutien du premier secrétaire, Olivier Faure, « grâce à lui, le parti a renoué avec son ancrage à Gauche. » À Richard d’appuyer : « La Nupes a eu le mérite d’exister… Au départ, personne n’y croyait ».

Arnaurd Bord en danger ? 

À l'issue du vote, le mouvement Refondations, soutenu par la présidente de la Région Carole Delga, est arrivé en tête avec 192 voix, contre 100 voix pour le texte d'Olivier Faure et 7 voix pour Hélène Geoffroy. Les opposants au premier secrétaire sortant se sont donc clairement reportés sur le mouvement Refondations.  

Une menace pour le premier fédéral Arnaurd Bord ? Le 9 février, les militants seront appelés, cette fois, à désigner le responsable de la fédération du Gard. Sachant que Pierre Jaumain, représentant de Refondations dans le Gard sera opposé à Arnaud Bord, fidèle d'Olivier Faure. À suivre. 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais