Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 14.06.2024 - Coralie Mollaret avec Abdel Samari - 3 min  - vu 2021 fois

LÉGISLATIVES Les candidats du « Front populaire » prêts à entrer en campagne

Katy Guyot, première adjointe de la Ville de Vauvert et conseillère régionale est candidate avec la Gauche unie.

- Photo archive Objectif Gard

Après le Rassemblement national et la majorité présidentielle, la Gauche unie autour du « Front populaire » a désigné ses candidats. 

Sur la première circonscription, Charles Menard. Il y a deux ans, l’Insoumis-Nupes Charles Ménard avait récolté 8 731 votes. Ce fût toutefois insuffisant pour se qualifier au second tour, présentant un duel RN/Renaissance. Reste à noter qu’aux Européennes du 9 juin, c’est la France insoumise qui est arrivée derrière le RN avec 6 032 voix contre 17 552 voix pour l’extrême-Droite. Renaissance se classe troisième avec 5 087 voix. En quatrième position, c'est PS/Place publique qui enregistre 5 027 voix, 1 577 pour les écologistes et 1 210 pour les communistes. 

Sur la deuxième, c'est la socialiste Katy Guyot qui part au combat. Un combat difficile au cours duquel, deux ans plus tôt, la candidate Insoumise-Nupes Coralie Ghirardi avait échoué à accéder au second tour. Il y a moins d’une semaine, LFI est arrivé en quatrième position, derrière le RN, Renaissance et le PS avec 4 013 voix soit 7,64 %. Ses adversaires ayant récolté : 24 390 voix pour le RN ; 5 678 pour Renaissance et 5 361 pour le parti socialiste/Place publique. La France insoumise occupe la quatrième place avec  4 013 voix, les écologistes récoltent 1 696 voix et 1 081 pour les communistes. 

Sur la troisième, c'est la candidate de l’union de la Gauche aux dernières élections législatives Sabine Oromi qui sera dans la bataille. Il y a deux ans, la candidate PCF-Nupes n’avait pas pu se qualifier au second tour, récoltant 9 474 voix. Le 9 juin pour les élections européennes, c’est la liste PS/Place publique qui est arrivée en tête de la Gauche, à la troisième position, derrière le Rassemblement national et Renaissance. Raphaël Glucksmann récolte 6 755 voix suivi de La France insoumise et ses 3 757 voix, des écologistes et leurs 1 989 voix et le PCF avec leur 1 126 voix. 

Sur la quatrième, l'ancien premier fédéral du PS Arnaud Bord est de retour. Aux Législatives 2022, le candidat PS-Nupes a réussi à accéder au second tour avec 11 870 voix. Aux européennes, le PS/Place publique est arrivé à la deuxième place avec 5 943 voix suivi de Renaissance avec 5 148 voix ; LFI avec 4 008 voix ; Le parti communiste enregistre 2 438 voix et 1 827 pour les écologistes. 

Sur la cinquième, c’est naturellement le député sortant Michel Sala qui est reconduit. Ancien maire de Saint-Félix-de-Pallières, l’Insoumis l’a emporté en 2022. Au premier tour, l’union de la Gauche avait permis de récolter 16 451 voix soit 33,48 % des votants. Aux Européennes néanmoins, c’est la liste PS/Place Publique qui est arrivée deuxième après le RN. Les socialistes ont réalisé 7 517 voix soit 13 % des votants. Ils ont été suivi par la liste Renaissance avec 5 635 voix et LFI avec 5 559 voix. Michel Sala parviendra-t-il à conserver sa circo ? Réponse les 30 juin et 7 juillet. 

Sur la sixième, surprise, c'est l'écologiste Béatrice Leccia qui est investie. Et non pas le Nîmois Nicolas Cadène, écarté. Il y a deux ans aux Législatives, le candidat écologiste accédait au second tour avec 9 582 voix devant le député sortant - qui cette fois ne se représente pas - Philippe Berta. Aux européennes, le RN est arrivé premier avec 16 000 voix. Le parti de Marine Le Pen enregistre ici son score le plus bas par rapport aux autres circonscriptions. Le PS/Place publique est arrivé deuxième avec 6 273 voix,  suivi de Renaissance (5 483 voix) ; La France insoumise (4 316 voix) ; Les écologistes (2 145 voix) ; et les communistes (1 162 voix). Le suppléant de Béatrice Leccia pourrait être l'insoumis Nicolas Pellegrini.

Coralie Mollaret avec Abdel Samari

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio