Politique
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 19.06.2021 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 1202 fois

NÎMES MÉTROPOLE La justice donne raison au directeur évincé

Le tribunal administratif vient de condamner l’Agglo à lui verser une indemnité de 15 000€ pour l’illégalité de la fin de son contrat.
Yvan Lachaud, président UDI de Nîmes Métropole. Photo : Thierry Allard / Objectif Gard.

« La justice a rétabli la vérité ! », se félicite l’ex-directeur général adjoint de Nîmes métropole, David K., démis de ses fonctions en 2014. Un fin de contrat décidée par le président Centriste, alors fraîchement élu, Yvan Lachaud.

Pour le fonctionnaire embauché à l’Agglo sous la présidence du Républicain et maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, son éviction n’était ni plus ni moins qu’une chasse aux sorcières. Quelques jours après l’annonce publique de la fin de son contrat, les motifs de cette « perte de confiance » sont divulgués de façon anonyme à la presse. Seulement dans son jugement rendu la semaine dernière, le juge estime que l’Agglo ne peut pas prouver «  la matérialité des griefs retenus à l’encontre du fonctionnaire. » Victoire pour David K. : « me voilà officiellement restauré dans ma dignité personnelle et professionnelle. Des accusations fantaisistes rien ne reste ! » 

Nîmes métropole devra aussi lui verser 5 000€ pour ne pas fait avoir de démenti concernant les accusations dont le fonctionnaire a fait l’objet. « Une des fonctions premières de l’autorité territoriale est de protéger les fonctionnaires. Or, cette protection ne m’a pas été accordée », poursuit David K., ajoutant : « la ville de Nîmes, mon co-employeur, m’a défendu et soutenu. Je leur exprime ma gratitude. »

Le tribunal a néanmoins rejeté les autres demandes d’indemnités de David K., concernant notamment ses frais engagés pour son nouvel emploi à Grenoble. Qu’importe pour le fonctionnaire : « ma famille et moi avons souffert mais je me suis battu pour que la vérité soit établie. Au bout du compte, ce qui est inquiétant pour la gestion des affaires publiques, c’est que des dirigeants ont détruit ce qui fonctionnait bien. Probablement pour régler un compte par personne interposée. » Ainsi va le monde politique…

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais