Publié il y a 1 an - Mise à jour le 11.02.2023 - Abdel Samari - 2 min  - vu 1630 fois

OCCITANIE Ruralité, projet de découpage des régions... Carole Delga s'exprime

Carole Delga

Carole Delga

- Photo archive Région Occitanie

Le rassemblement à l'appel de l'Union jeunes de Provence et du Languedoc pour la défense de nos traditions a rencontré un vif succès ce samedi matin à Montpellier. Carole Delga, la présidente de la Région, réaffirme son engagment pour les traditions camargaises.

Dans un courrier il y a quelques jours au président de l'Association des éleveurs de Camargue, Carole Delga rappelait "son attention particulière à la culture camarguaise qui est l'un des marqueurs forts de notre histoire et de notre identité régionales. Dès 2018, aux côtés des manadiers, la Région a lancé le Plan Camargue, premier plan d'actions du genre, pour promouvoir et préserver les traditions camarguaises."

Des traditions qui représentent un véritable enjeu environnemental, économique, agricole et social. "Pour avoir passé du temps dans plusieurs manades, j'ai pu apprécier le travail essentiel des manadiers éleveurs. Nous avons également largement soutenu les élevages de taureaux et de chevaux de Camargue en 2020 lors de la crise sanitaire, en créant des aides économiques spécifiques. Rappelons que les aides de la région Occitanie en matière d'élevage sont toutes conditionnées à la bientraitance animale."

Pour la présidente de la région Occitanie : "Reconnaître les spécificités de chaque territoire et leurs cultures, c'est garantir une région riche de sa diversité. Vous trouverez la région Occitanie à vos côtés pour vous y accompagner. Enfin, pour mieux les protéger et les sauvegarder, je vous confirme mon engagement pour leur inscription au patrimoine culturel immatériel qui devient de plus en plus necessaire."

Par ailleurs, dans une interview accordée ce samedi matin chez nos confrères de Libération, Carole Delga est revenue sur le projet de redécoupage des régions potentiellement envisagé par l'exécutif. "C’est prendre des Français pour des gogos. Le pays est en pleine crise sociale avec trois quarts des Français opposés à la réforme des retraites, et on sort une idée du chapeau pour faire diversion. Laisser fuiter des informations au compte-goutte, c’est une technique du vieux monde", s'exprime ainsi la présidente de la région Occitanie.

Et de poursuivre : "Le problème, c’est qu’Emmanuel Macron ne connaît pas la vie des Français. Ce redécoupage est une lubie complètement déconnectée de la réalité. Je suis ouverte au changement, mais il faut que l’objectif soit d’améliorer la vie des gens. Si son postulat de base, c’est que ces régions n’amènent pas de services de proximité, il faut le prouver. Or, ce n’est pas le cas. Les quatre grandes régions sont très bien identifiées par la population, surtout depuis la crise sanitaire. En Occitanie, on a mis en place des maisons de la région dans chaque département, on est à portée d’engueulade. Emmanuel Macron devrait surtout s’interroger sur sa propre proximité avec les Français."

Dans les prochaines semaines, Emmanuel Macron devrait recevoir les présidents des trois plus grandes associations d’élus. "J’espère que cette promesse ne restera pas lettre morte et qu’une concertation s’ouvrira", conclut Carole Delga.

Abdel Samari

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio