Publié il y a 22 jours - Mise à jour le 31.05.2024 - Thierry Allard - 2 min  - vu 481 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Composition des commissions et indemnités des élus au menu du conseil municipal

Ce jeudi soir, lors de la séance du conseil municipal de Pont-Saint-Esprit

- Photo : Thierry Allard

La première séance du conseil municipal depuis l’installation du nouveau maire de Pont-Saint-Esprit Gérome Bouvier se tenait ce jeudi soir à la salle des fêtes de la Cazerne. Un conseil technique, où il s’est surtout agi de définir les compositions des différentes commissions ainsi que les indemnités des élus de la majorité.

L’ordre du jour était administratif, et certaines remarques de l’opposition aussi. Ainsi, Emmanuel Le Pargneux, de la liste du RN « Renouveau spiripontain », soulignera d’emblée que, en vue de la création des groupes municipaux, « le règlement intérieur stipule qu’un groupe doit être constitué d’au moins trois membres, et étant donné que ‘Pont d’abord’ (la liste conduite par Claire Lapeyronie, ndlr) n’a que deux sièges, il faut éclaircir ce point. » En creux, c’est la participation de l’ancienne maire et de Daniel Mouchetant aux différentes commissions qui est alors en jeu.

« Je vous apporterai une réponse », bottera en touche Gérome Bouvier, avant qu’Emmanuel Le Pargneux reprenne en estimant qu’il était « important d’être en conformité » et que dans le doute, lui et ses élus s’abstiendront. Le maire lui répondra qu’il avait un « délai pour reprendre le règlement intérieur », puis Claire Lapeyronie rétorquera à Emmanuel Le Pargneux qu’il était « très gentil de s’occuper du groupe ‘Pont d’abord’, mais nous sommes assez grands pour nous en occuper nous-mêmes, merci. » Ce à quoi l’opposant frontiste répondra que sa remarque n’était « pas une attaque personnelle. »

Les élections au sein des différentes commissions se dérouleront sans accroc, mais certaines à bulletin secret, ce qui rallongera considérablement la durée de la séance. Tout juste Emmanuel Le Pargneux dira « s’étonne(r) du faible nombre de commissions », on en compte trois : urbanisme, grands projets et commerces, jeunesse et solidarités et finances, affaires administratives et sécurité, ainsi qu’une commission extra-municipale composée d’élus et de personnes qualifiées extérieures sur les foires et marchés. Gérome Bouvier lui répondra que « la plupart des questions d’ordre général seront traitées dans la commission finances, affaires administratives et sécurité » et qu’il était prévu de créer des groupes de travail. Comme annoncé, les six élus RN s’abstiendront.

Puis viendra le moment de la fixation des indemnités des élus, à savoir la répartition de l’enveloppe globale. Ainsi, Gérome Bouvier récupère 49,50 % de l’indice brut terminal de l’échelle indiciaire de la fonction publique, ses 9 adjoints 22,50 % et les conseillers municipaux avec délégation 6 %. Seule Nathalie Godart ne touchera rien, comme le relèvera Claire Lapeyronie, pour la seule intervention de l’opposition sur cette question. Le maire lui répondra que c’était parce que Nathalie Godart est ressortissante européenne, en l’occurence de nationalité belge. Dura lex sed lex. La délibération sera votée avec les abstentions des six élus RN.

Enfin, alors que la séance était levée, Emmanuel Le Pargneux évoquera au micro la fermeture administrative de l’accueil des mineurs de la mosquée de Pont-Saint-Esprit annoncée cette semaine par la préfecture, en demandant au maire s’il en savait plus. « C’est une démarche de l’État, nous n’avons pas été intégrés à ce contrôle, nous attendons maintenant la commission de sécurité qui doit en découler », répondra Gérome Bouvier.

Thierry Allard

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio