Publié il y a 1 an - Mise à jour le 08.06.2023 - Corentin Migoule - 4 min  - vu 391 fois

FAIT DU SOIR Le premier cabinet médical de téléconsultation augmentée présenté aux élus

télémédecine

Le maire de Méjannes-le-Clap s'est prêté au jeu de la démo'.

- Corentin Migoule

Dévoilée en avant-première aux édiles gardois lors du Salon des communes et des intercommunalités du Gard qui s'est tenu au Parc des expositions d’Alès ce jeudi 8 juin, la box médicale élaborée par deux amis bagnolais a vocation à compenser la désertification médicale en milieu rural. 

Accroissement des files patientèles, déport de consultations vers les urgences médicales, difficultés majeures pour les patients à s’inscrire auprès d’un nouveau médecin traitant... Le recours à la téléconsultation a naturellement bondi depuis le Covid, en étant multiplié par trois en 2021. Pour autant, l'offre en matière de télémédecine demeurait imparfaite aux yeux de deux amis bagnolais. 

Christophe Tichadou et Élodie Ducos ont ainsi développé une solution novatrice. "J'ai une pharmacie à Lyon et même là-bas il y a des déserts médicaux. Avec Christophe, qui est un ami d'enfance, on s'est retrouvés sur ce projet. Notre histoire a commencé juste avant le Covid. Je me suis rendue compte des limites de la télémédecine, notamment la confidentialité. C'est une activité qui se fait au détriment d'autres services qu'on trouve dans une pharmacie. On a donc imaginé un cabinet médical autonome, connecté et assez intuitif", résume la directrice générale. 

télémédecine
Christophe Tichadou et Élodie Ducos ont développé une solution novatrice • Corentin Migoule

En avant-première, le prototype de box médicale de téléconsultation augmentée était présenté aux élus locaux ce jeudi 8 juin, à l'occasion du 7e Salon des communes et intercommunalités du Gard qui s'est tenu au parc des expositions de Méjannes-les-Alès. La cabine, connectée à près de 3 000 médecins et professionnels de santé, est équipée pour réaliser des examens médicaux généraux tels que la prise de température, l'auscultation ou la mesure de la saturation en oxygène. De plus, elle permet la réalisation d'examens spécialisés dans les domaines dermatologiques, ORL et cardiovasculaires, tandis que des diététiciens sont également consultables. 

Ce jeudi, Steeve De Matos, directeur national des relations avec les collectivités pour le groupe Tessan, partenaire majeur des deux cocréateurs, a assuré la démonstration en s'échinant à la rendre imparable. À l'extérieur de la box, le patient doit flasher le QR code ou avoir pris rendez-vous sur le site dédié. Il reçoit alors un code par SMS. À l'heure de son rendez-vous, il doit taper le code pour que la porte s'ouvre. Une fois à l'intérieur, le patient est invité à se diriger vers la borne après une désinfection des mains via une borne délivrant du gel hydroalcoolique.

télémédecine
Le maire de Méjannes-le-Clap s'est prêté au jeu de la démo'. • Corentin Migoule

La consultation démarre alors. Le patient n'a plus qu'à suivre les instructions du médecin en toute autonomie en utilisant éventuellement les six dispositifs connectés et numérotés à sa disposition (thermomètre, tensiomètre, oxymètre, dermatoscope, otoscope et stéthoscope). Le docteur pose le diagnostic aussitôt et l'ordonnance est éditée dès la fin de la consultation. À la sortie du patient, la box se désinfecte automatiquement grâce à un système de nettoyage par UV-C, assurant ainsi un environnement sanitaire optimal pour les patients.

Dans sa version autonome, la box médicale est accessible sept jours sur sept. Dans la version hybride de la box, le fonctionnement repose sur la présence d'un aide-soignant mis à disposition pour accueillir et accompagner les patients selon des plages horaires définies. Dernier avatar d'une déshumanisation de la santé, la télémédecine "augmentée" peut-elle trouver grâce auprès du troisième âge ? "On aura toujours une tranche de la population réticente. Mais on a mis en place un système d'interphone pour accompagner les personnes pendant la consultation", rétorque Élodie Ducos. Et la cofondatrice d'ajouter : "Pendant le Covid, pour les tests antigéniques, on avait mis en place un système avec des QR code. J'étais étonnée de voir que les seniors s'en sortaient très bien !"

télémédécine
Les appareils connectés sont numérotés de 1 à 6. • Corentin Migoule

Parce que les collectivités font figure de "cibles prioritaires", nombreux sont les élus qui se sont laissés tenter par une démonstration ce jeudi 8 juin. Jérôme Bassier, maire de Méjannes-le-Clap, a été le premier à ouvrir le bal. "C'est une belle démonstration ! Ce n'est pas la panacée, mais ça me semble compatible avec les territoires ruraux", a confié celui qui ne parvient pas à attirer le moindre médecin généraliste depuis des années. "Il faut aller à Barjac, à Saint-Ambroix ou à Alès pour en trouver un, et encore c'est compliqué", déplore le dernier nommé. 

Un peu échaudé par le coût de la cabine - 68 000 euros -, Jérôme Bassier prendra le temps de la réflexion. "La population est demandeuse. On va y réfléchir avec le conseil municipal et on prendra la décision qui s'impose", prévient l'édile dont la population passe de 700 à 6 000 habitants l'été. "On s'adresse aussi aux structures privées", complète par ailleurs Élodie Ducos. "Prenons l'exemple d'une station balnéaire. La population y est décuplée l'été alors que le nombre de médecins reste identique, voire baisse en raison des congés. Les touristes sont contraints d'encombrer les urgences pour une otite alors qu'ils pourraient téléconsulter", expose-t-elle habilement.

En effet, des campings sont déjà venus aux renseignements, tandis que plusieurs collectivités sont déjà passées à la caisse. Les premières cabines seront ainsi déployées en octobre prochain dans le Gard rhodanien.

Coût de la consultation pour de la médecine générale :

Si le patient est en tiers payant, pas d'avance de frais, la consultation est prise en charge en intégralité. Si le patient est en régime classique avec une mutuelle et que cette dernière n'a pas de conventionnement avec les organismes Tessan, le patient fait l'avance de 7,50€. Ce qui n'induit aucun surcoût par rapport à une consultation classique. 

Corentin Migoule

Santé

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio