Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.03.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 639 fois

FAIT DU SOIR À l'approche des Jeux Olympiques, le boxeur Enzo Grau devient le parrain du 1er REG

1er REG armée terre légion étrangère jeux olympiques partenariat parrain colonel francois perrier grau enzo

Le colonel François Perrier, chef de corps du 1er REG, et Enzo Grau, boxeur en phase de qualification pour les Jeux Olympiques 2024. 

- photo Marie Meunier

À l'approche des Jeux Olympiques Paris 2024, le 1er Régiment étranger de génie (REG) a noué un partenariat avec Enzo Grau, jeune boxeur de 23 ans, qui espère bien décrocher son ticket pour cette compétition sportive la plus regardée au monde. 

Ce sportif de haut niveau, originaire des Sables-d'Olonne, devient donc le parrain du 1er REG. Il a été choisi car "les sports de combat se développent au régiment depuis quelques temps. La boxe correspond aux valeurs de la Légion étrangère, à travers l'engagement physique, le respect de l'adversaire et l'exigence de l'entraînement", indique le chef de corps, le colonel François Perrier. 

1er REG armée terre légion étrangère jeux olympiques partenariat parrain colonel francois perrier grau enzo
Le partenariat de parrainage s'est déroulée dans la salle d'honneur du régiment.  • photo Marie Meunier

Cette politique de parrainage a commencé en début d'année au sein de l'Armée de Terre. Le 1er REG est un des premiers régiments à y prendre part. Ce mardi, le jeune boxeur s'est imprégné des lieux. Il a notamment donné un entraînement de boxe avec une trentaine de légionnaires ce matin. "C'est une grande fierté, je vais essayer de venir souvent pour des évènements ici", se réjouit Enzo Grau. Prochain rendez-vous : la fête de Camerone, le 30 avril. 

Qualifications en mars 2024

Enzo Grau pratique la boxe anglaise depuis qu'il a 8-9 ans. Il baigne "dedans depuis tout petit" puisque son père est entraîneur. En mars 2024, il passera les qualifications pour représenter la France dans la catégorie -60kg aux Jeux Olympiques 2024. Il a toutes ses chances puisque ce sportif, comptant dans les rangs du Bataillon de Joinville, a intégré l'équipe de France militaire en 2019 et a gagné la même année le championnat du monde militaire. Il a aussi décroché l'argent aux Jeux méditerranéens en 2022 et le bronze au championnat du Monde junior en 2016.

Face à lui, se dresse quand même un adversaire de taille qui vise aussi les JO. Il s'agit de Sofian Oumiha, qui a déjà été deux fois qualifié pour les Jeux et a ramené l'argent de Rio. Mais Enzo Grau compte bien saisir sa chance et s'entraîne deux fois par jour, principalement à l'INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) mais aussi dans son club Boxe 85. 

Dans l'éducation du légionnaire, "les sports de combat sont très utiles"

Le chef de corps espère bien envoyer quelques hommes du régiment à Fontainebleau, pour soutenir le boxeur lors des qualifications pour les JO. Et s'il y parvient et ramène une médaille de la compétition, il viendra la célébrer en premier au régiment. En signant ce partenariat, Enzo Grau s'engage aussi "à suivre la vie de l'unité parrainée, à apporter son expertise sportive aux groupes de l'unité..."

1er REG armée terre légion étrangère jeux olympiques partenariat parrain colonel francois perrier grau enzo
Le colonel François Perrier et Enzo Grau ont signé une convention de partenariat, ce mardi. • photo Marie Meunier

"Dans l'éducation d'un légionnaire, la boxe est très puissante en terme de confiance en soi. Ça apporte beaucoup", rebondit le colonel François Perrier, qui voit du sens à travers ce partenariat. La boxe est aussi une discipline qui peut s'avérer fondamentale dans les missions des militaires : "Quand on est en opération Sentinelle et qu'on est confronté à un petit délinquant qui arrache le sac d'une mamie, on ne va pas lui tirer dessus. Les sports de combat sont très utiles pour ne pas avoir peur d'être confronté à quelqu'un de violent et savoir le maîtriser. Il y a une visée opérationnelle mais aussi pour l'hygiène de vie, pour se maintenir en forme", ajoute le chef de corps.

Marie Meunier

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio