Publié il y a 1 an - Mise à jour le 02.03.2023 - Corentin Corger - 4 min  - vu 2005 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce jeudi 2 mars

Nîmes Olympique Metz Poulain

Benoît Poulain ne fera pas son retour à Bastia 

- Photo Anthony Maurin

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique

Sans Poulain à Bastia. Comme tous les jeudis, Frédéric Bompard s’est présenté en conférence de presse. Et pour la première fois en haut de survêtement rouge ! « J’en ai marre de me présenter devant vous en noir », a confié le coach nîmois. L’occasion de montrer qu’il ne broie pas du noir et qu’il affiche fièrement les couleurs du club. Au micro, le technicien a fait un point sur les forces en présence pour le déplacement du Nîmes Olympique (18e, 23 pts) samedi à 19 heures à Bastia (8e, 38 pts) pour le compte de la 26e journée de Ligue 2. Deux joueurs sont forfaits : Doucouré qui a fait une énième rechute et Poulain. Si le capitaine s’entraîne normalement avec le groupe depuis hier, c’est encore trop tôt pour le revoir en match. Plusieurs joueurs sont encore incertains mais le coach n’a pas souhaité en dire plus sur le sujet, à l’image de Nicolas Benezet resté hier à l’infirmerie à cause de douleurs à un mollet. Du coup pas de grand changement à prévoir dans le onze de départ et sur le dispositif. En revanche, la question du gardien reste problématique et pose un véritable casse-tête au coach. « Ça m’ennuie franchement que l’on est des soucis à poste-là », a simplement souligné l’ancien gardien pro qui là aussi n’a pas souhaité s’étendre. Titulaire sur les trois dernières rencontres, Lucas Dias n’apporte pas une totale sérénité et a été fautif sur le premier but encaissé à Metz. Les chantiers sont multiples chez les Crocos.

« Je n’ai ménagé personne. » Agacé après la défaite 2-0 à Metz où les Nîmois n’ont rien montré sur tous les plans, Frédéric Bompard avait promis de « ne pas faire de cadeaux » au moment du debriefing vidéo. Si Joseph Lopy avait notamment haussé le ton dans le vestiaire à l’issue de cette 14 défaite de la saison, le coach a tenu parole en début de semaine. « On s’est vu individuellement avec certains et ensuite collectivement on a mis les points sur les I et barres sur les T. À la vidéo, je n’ai ménagé personne. J’ai demandé plus d’engagement dans les duels et plus d’intensité à l’entraînement. J’ai aussi demandé à mon staff d’être encore plus entreprenant dans les séances », a expliqué le coach venu dimanche à la Bastide pour préparer « ce tirage de bretelle » (voir vidéo ci-dessus). Tout le monde doit faire plus et dès l’entraînement suivant, le discours a été appliqué, « vous vous avez l’impression que vous n’entraînez plus les mêmes joueurs mais le plus dur c’est de maintenir à chaque séance. » Avant l’entraînement de cet après-midi, l’ancien guingampais s’est servi de l’exploit des joueurs d’Annecy, qui ont éliminé hier l’OM en quart de finale de Coupe de France, pour motiver ses joueurs à réussir à se sauver en fin de saison. « En foot tout est possible, c’est un véritable exemple. Annecy a réhaussé le niveau de considération du championnat de ligue 2, je leur tire mon chapeau », a conclu le natif d’Asnières-sur-Seine.

Olympique Alès en Cévennes

L'OAC tiré d'affaire ? Les deux rendez-vous cruciaux pour la saison de l'OAC qui ont eu lieu ce mardi 28 février n'ont pas encore livré leur verdict. Mais le ressenti des dirigeants alésiens au terme de ces deux entretiens est gorgé d'espoir. Si à l'image de son manager général Philippe Mallaroni, le club restera "prudent" et "mesuré" tant que rien ne sera officiel, il ne devrait pas être inquiété dans l'affaire Souleymane Diaby, en dépit de la menace d'une perte de 9 points qui planait après les doléances communes de trois clubs (Aubagne, Sète et Louhans-Cuiseaux). Par ailleurs, selon nos informations, l'avocat spécialisé dans le droit du sport qui a défendu les intérêts de l'OAC face au CNOSF a également fait un retour positif aux dirigeants oaciens. Dans ce dossier, la FFF aurait même reconnu la sévérité de la décision de la DNCG due à une maladresse qui tiendrait d'une forme d'incompréhension. Le CNOSF devrait se positionner d'ici une dizaine de jours. L'OAC espère être fixé plus tôt dans le second dossier majeur qui concerne son ailier Souleymane Diaby. Pour rappel, le groupe d'Hakim Malek se déplace à Grasse ce samedi soir après trois semaines d'interruption.

Rugby Club Nîmois

antoine bonnet rcn
Antoine Bonnet s'est rompu les ligaments croisés • Photo Mathilde Arnoux / RCN

Fin de saison pour trois joueurs. Co-leader de sa poule de Nationale 2, le Rugby Club Nîmois va devoir se priver de trois joueurs jusqu’à la fin de saison pour cause de blessure. Victimes d’une rupture des ligaments croisés, l’ailier Antoine Bonnet et le talonneur Baptiste Phalip sont donc forfaits pour une longue durée. Un coup dur pour le manager Guillaume Aguilar qui ne pourra plus compter sur deux éléments, respectivement apparus à neuf et dix reprises cette saison. Chez les avants, la saison est aussi terminée pour le pilier Paul Oliver qui n’a disputé que cinq rencontres cette saison. Souffrant d’une hernie cervicale, le joueur de 32 ans pourrait même être contraint d’arrêter sa carrière. Au repos le week-end dernier, les Nîmois retrouvent la compétition ce samedi à 19h30 avec la réception de Marcq-en-Barœul pour la 18e journée.

Corentin Corger

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio