Publié il y a 1 an - Mise à jour le 18.04.2023 - Norman Jardin, Corentin Corger et Corentin Migoule - 3 min  - vu 1497 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 18 avril

Guessouma Fofana attend les résultats de son IRM

- Photo : Anthony Maurin

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique 

Fofana en béquille. Alors que le groupe s'entraînait au stade des Costières, il y avait pas mal de joueurs à l'infirmerie ce matin à la Bastide. De quoi donner la tête basse au coach Frédéric Bompard. Étaient présents au choix : Nasser Djiga qui ne retournera sur le terrain que la semaine prochaine, les recrues hivernales Mehdi Zerkane, Sanasi Sy et Lys Mousset. Touché aux ischio-jambiers, l'attaquant doit encore se faire soigner cette semaine. Sorti à la 36e minute de jeu lors de la défaite face aux Normands (0-1) après que sa cheville ait tourné, Guessouma Fofana a passé une IRM ce matin. L'international mauritanien a quitté le centre d'entraînement avec un bandage sur la cheville, qui n'est pas trop gonflée, en s'appuyant sur des béquilles. Cela semble compromis de compter sur lui ce samedi à 19 heures au Paris FC. Moussa Koné, lui, s'est bien entraîné sur la pelouse de la Bastide. Tout sourire comme à son habitude, l'attaquant sénégalais est en phase de reprise après avoir été blessé aux adducteurs et ne cache pas sa motivation ."J'ai la dalle !", assure le buteur nîmois qui suit un programme individuel et espère reprendre les séances collectives lundi prochain. Une longue liste de joueurs forfaits pour cette 32e journée, en espérant qu'elle ne s'allonge pas avec Benoît Poulain. Le capitaine a été ménagé ce matin. 

Nîmes Olympique s’est déjà incliné à 18 reprises cette saison • Photo : Anthony Maurin

Le comité défaite. Les Crocodiles se sont une nouvelle fois inclinés dans cette saison galère. Le revers 1-0 subi samedi contre Le Havre est le 18e de la saison en championnat. C’est déjà plus que sur l’ensemble des saisons 2016-17 (L2) et 2017-18 (L2) cumulés (17 défaites en 76 matchs). Et depuis dix ans, les Nîmois n’ont fait pire qu’une seule fois, c’était pour l’exercice 2020-21 (L1) avec 21 défaites en 38 journées. Cette année-là, les joueurs de Jérôme Arpinon, puis de Pascal Plancque, avaient été relégués en Ligue 2. Le triste record nîmois des trente dernières années est toujours détenu lors de la saison 1994-95 (D2) où les Crocodiles, successivement coachés par Josip Skoblar, René Girard et Pierre Barlaguet, s’étaient inclinés à 22 reprises en 42 journées. Là encore, le championnat s’était terminé par une relégation, cette fois en National. Ces chiffres font froid dans la dos, mais Nîmes Olympique peut faire pire en perdant perd quatre des sept derniers matchs de la saison.

OAC

Un bus alésien pour Toulon. À six journées de la fin, l'OAC occupe toujours la dangereuse onzième place de la poule C de National 2 et s'apprête à défier le SC Toulon ce samedi soir en terre varoise. Un nouveau match capital dans la course au maintien puisque le Sporting ne compte que deux points de retard sur l'OAC. Les Alésiens devraient pouvoir bénéficier du soutien d'une cinquantaine de supporters, lesquels garniront le parcage du stade de Bon Rencontre. En effet, à l'initiative des deux groupes de supporters du club, dont le Kop cévenol héritage (KCH), un déplacement en bus est organisé avec l'aide du club qui met à disposition le véhicule. Mais pour que ce bus parte d'Alès samedi en début d'après-midi, au moins 40 irréductibles cévenols doivent s'inscrire avant ce jeudi à midi. Les inscriptions (au prix de 37,50 euros place au stade comprise) peuvent s'effectuer sur le forum du site ou via les pages des supporters de l'OAC, KCH ou Supporters oaciens, ou sur la page d'Allez-Alès.fr. L'an dernier, alors que l'OAC pouvait officiellement composter son billet pour le N2 en l'emportant face à Agde, la délégation alésienne s'était déplacée en nombre et avait été bruyante pendant tout le match à Louis-Sanguin. Mais la chute avait été lourde (3-0) pour Franco et sa bande qui décrochaient finalement la montée quinze jours plus tard.

Rugby Club Nîmois

Samuel Roche file à Hyères-Carqueiranne • Photo : Mathilde Arnoux - RCN

Samuel Roche à Hyères-Carqueiranne. Il est incontestablement l’homme du match de dimanche face à La Seyne-sur-Mer. Ses 33 points (deux essais, quatre transformations et cinq pénalités) ont largement contribué à la victoire nîmoise 48-26. Mais les bonnes performances de Samuel Roche (26 ans) ont été remarquées. Notamment par Hyères-Carqueiranne (12e de National) qui vient de l'engager pour la saison prochaine. « Il avait une offre de renouvellement de son contrat, mais il a décidé de donner une autre orientation à sa carrière. Il nous a annoncé en février qu’il ne souhaitait pas rester au club. Tout s’est très bien passé. C’est un vrai bon joueur et une belle personnalité. Cela fait plusieurs semaines que nous travaillons à son remplacement et à l’enrichissement du groupe », explique Steeve Calligaro, le président du Rugby Club Nîmois. Mais avant de rejoindre le Var, l’arrière nîmois va tenter d’envoyer le RCN en National, histoire de partir en beauté.

Norman Jardin, Corentin Corger et Corentin Migoule

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio