Faits DiversFaits divers.

AGRESSION AU CHEMIN-BAS D’AVIGNON : Les promesses du Préfet à Fatima Mansouri

Reçue par le Préfet du Gard, Fatima Mansouri a demandé à ce que la présence policière soit renforcée. Photo DR/S.Ma

Agressée samedi soir, alors que la fête des quartiers venait tout juste de se terminer, Fatima Mansouri exprimait à qui voulait l'entendre son ras-le-bol. Ras-le-bol de vivre dans un quartier "où on ne peut rien dire sans se faire insulter, agresser", ras-le-bol de "vivre dans la peur", ras-le-bol "que les délinquants ne soient pas punis."

Et il aura fallu ce fait divers, cette agression dont la président du Comité de quartier du Chemin-Bas d'Avignon a été victime à cause d'un regard mal placé, pour que l’État, en la personne d'Hugues Bousiges, préfet du Gard, s'intéresse de nouveau à ce quartier. Ne soyons pas mauvaise langue, des décisions avaient été prises avant, avec l'installation d'une vidéosurveillance ainsi que la création de deux postes de médiateurs. Un dispositif qui semble-t-il ne dissuade pas les délinquants. "La présence des caméras ne fait que déplacer le problème. Les jeunes vont faire leur coup ailleurs. Quant aux médiateurs, ils n'ont aucun pouvoir sur eux, ils ne peuvent rien faire à part discuter. Non, il faut plus de policiers sur le quartier, quatre, ça ne suffit pas" lance Fatima Mansouri, révoltée.

Cette proposition, elle l'a faite à Hugues Bousiges, lors d'un rendez-vous à la Préfecture du Gard. "Il a reconnu que la situation du quartier se dégradait. Il m'a dit qu'il allait alerter le ministère de l'Intérieur afin de mobiliser une plus forte présence policière sur le terrain." Fatima Mansouri est elle allée plus loin dans ses propos face au Préfet, lui demandant "d'expulser du quartier les gens qui créent des problèmes. Ici, c'est devenu un endroit de non lieu, il faut que ça change en faisant venir pourquoi pas des gendarmes." Des points de réflexion pour le Préfet peut-être. "Pour le moment ce ne sont que des promesses. Mai j'espère vraiment qu'il va agir, les gens du quartier ne peuvent plus vivre ainsi."

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité