A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

MARIAGE GAY La députée Françoise Dumas, dans l’expectative « d’une loi symbolique » (2/3)

En bon élève, la députée PS Françoise Dumas suit sagement les débats de l'hémicycle, dont l'actualité est monopolisée par le mariage ouvert aux couples de mêmes sexes. Dans sa virée à Paris, Objectifgard a recueilli ses arguments pour défendre le projet de loi Taubira.

Objectifgard : Les débats à l'Assemblée se poursuivent jusqu'au 12 février. Quel argument majeur délivreriez-vous à vos administrés pour les convaincre ?

Françoise Dumas : Cette loi est un frein à la différence. Elle accorde aux couples, quelque soit leur orientation sexuelle, des droits identiques. Les couples homosexuels rencontrent de graves difficultés dans le cadre de la protection de l'enfance. J'ai une amie qui vient de décéder, elle avait un enfant de 4 ans. Et la deuxième mère n'a aucun droit alors qu'elle l'a élevé.

O.G : Certains vous diront qu'ils peuvent obtenir une "union civile" qui garantit ces mêmes droits dont vous parlez...

F.D : Cette notion de 'mariage' est très symbolique. Les personnes, quelques soient leurs pratiques sexuelles auront les mêmes droits. C'est un frein à l'homophobie, dans un contexte de laïcité.

Françoise Dumas dans la salle des quatre colonnes à l'Assemblée nationale

O.G : Sur la question de la PMA pour les couples homosexuels, le gouvernent a renvoyé aux parlementaires l'initiative d'amender le projet de loi sur le mariage gay. Au final, c'est dans un autre projet de loi que cette PMA  sera présentée. Les députés ont-ils t a été un peu frileux ?  

F.D : Pas du tout ! C'est une question juridique. La loi sur le mariage touche le code civil. La PMA celui de la famille et de la santé. On avait des positions divergentes sur l'opportunité ou non de la voter. Mais moi, j'ai toujours été pour un projet plus global.

O.G : Des milliers de personnes associations, responsables religieux ou politiques, sont sortis dans la rue pour exprimer leur désaccord. 5262 amendements ont été déposés dont 5166 par l'UMP… Comment appréhendez-vous cette opposition ? 

F.D : Vous savez, les amendements ont été déposés à titre individuel et se sont pratiquement tous les mêmes. Cela a été fait uniquement dans le but de ralentir le projet. Concernant les manifestations, les responsables religieux ont le droit de s'exprimer, mais ce ne sont pas eux qui font les lois. En France, il y a une séparation des pouvoirs et un principe de laïcité. C'est à l'Assemblée nationale, le pouvoir législatif, de voter ou non ce projet.

Objectifgard continue de flâner dans la salle des quatre colonnes, avec demain, l'interview du député Gilbert Colard.

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité