A la une

DISPARITION BEAUCAIRE « Houssen mais où es-tu… »

Hamid s'active dans tous les sens. Ce matin, le jeune garçon de 33 ans, alterne interviews aux médias, coordination des quelques 200 personnes venues pour la battue de Vallabrègue et tente, lui aussi, de rechercher activement son petit frère. Houssen, 26 ans n'a plus donné signe de vie depuis déjà 9 jours... 

Houssen Marzouk mesure entre 1,65m et 1,70m. Corpulent, il était habillé de noir au moment de sa disparition. Toute personne ayant des renseignements est priée de contacter la brigade de sûreté urbaine de Tarascon au 04 90 91 52 90 ou à la famille au 06 11 95 76 53.

"Il ne dort presque plus et ne mange plus", témoigne Amel, sa jeune épouse. Son obsession : agir pour ne pas que l'inaction laisse naître les plus sombres et macabres pensées. "Ce n'est pas la première battue que nous faisons. On mène l'enquête depuis le début, de notre côté. Nous sommes déjà allés au Pontet. Il y a un champs derrière un magasin, nous l'avons ratissé, mais rien",  soupire Amel. De leurs côtés, les parents désespérés, se rendent tous les jours au commissariat de Tarascon, qui désormais a transféré l'affaire au parquet de Nîmes.

Ce matin, sans la police, les "amis, la famille et même quelques beaucairois sans liens directs avec Houssen", sont venus battre les kilomètres de berges du barrage de Vallabrègue, à 5 minutes de Beaucaire. La ville où réside la famille d'Houssen et où ce dernier a disparu, le samedi 16 février, aux alentours des 7 heures.

"On ne sait pas pourquoi on cherche ici ! On ne sait jamais. Si c'est un enlèvement, on se dit que peut-être les kidnappeurs ont été effrayés par la médiatisation et l'on laissé là", plaide la belle-soeur. Avant de pointer : "mais il y a quelque chose d'étrange : si c'est un kidnapping, pourquoi nous n'avons pas reçu de demande de rançon?".

"On y comprend rien"

"Lorsqu'on est à la maison, on se sent coupable de ne rien faire. Quand je ris, que je mange, je me dis toujours qu'Houssen n'a peut être pas à manger et qu'il est terrorisé (…) Et mon mari vous le voyez fort comme ça, mais il est effondré", avoue Amel, le regard pointé en direction barrage.

Plusieurs mystères planent autour de cette disparition à laquelle "on y comprend rien". "Son camion a été retrouvé lundi au Pontet, bien après qu'Houssen est disparu. Nous sommes allés interroger les vendeuses, elles n'ont pas vu de camion samedi sur le parking (…) Qu'est-ce qu'il a bien pu se passer", s'interroge Amel, qui décrit son beau-frère comme un garçon "gentil, peureux, qui ne ferait de mal à personne". "Pourquoi s'en prendre à lui? (...) Houssen mais où es-tu ?", lance l'un des membres de l'équipe.

Ce matin, une battue a été organisée par la famille et les amis à Vallabrègue.

Sur les berges, quelques amis, bâton en main, sillonnent les sentiers : "on veut le retrouver, mais en même temps, si on le retrouve, cela signifierait que le pire est arrivé", lance Driss. Aujourd'hui l'ignorance et l'incompréhension hantent, famille et amis, qui semblent bien décidés à continuer leurs recherches jusqu'à ce que ce mystérieux cauchemar soit résolu...

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “DISPARITION BEAUCAIRE « Houssen mais où es-tu… »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité