Alès-Cévennes

ALÈS Le LORENZACCIO de George Sand, du mercredi 06 au vendredi 08 mars 2013 au Cratère !

 

Le LORENZACCIO de George Sand s’installe cette semaine au Cratère d’Alès.

Rendez-vous ce mercredi 06 mars à 20h30, jeudi 07 mars à 19h et ce vendredi 08 mars 2013 à 20h30.

Lorenzo de Médicis est un jeune noble florentin. Le peuple le surnomme « Lorenzaccio » par mépris pour sa faiblesse et sa lâcheté. Par calcul, il est devenu l’âme damnée de son cousin Alexandre qui règne sur la ville par la terreur. Corrompu lui-même mais clairvoyant dans son ignominie, Lorenzo entend se racheter par un acte dont il devine l’absolue nécessité : assassiner le Tyran.

Partant d’un événement historique, George Sand écrit cette pièce en 1831. Elle la lègue à Alfred de Musset qui en tire le chef d’œuvre qu’on connaît. Frédéric Borie a été saisi par cette courte pièce qui va à l’essentiel, qui s’affirme par sa radicalité. Plutôt que de nous en offrir une lecture, il réunit une dizaine de comédiens et décide de la monter à la hussarde, en quelques jours, avec la fougue et l’énergie de pirates pendant l’abordage, avec les moyens du bord, se laissant entrainer par la fièvre que génère l’urgence de créer. C’est donc à cette expérience un peu particulière mais exaltante que vous êtes conviés, du théâtre abouti mais qui repose essentiellement sur la passion et l’urgence.

Comme tout jeune comédien, j’ai d’abord rêvé de jouer Lorenzaccio. Puis, j’ai vu Nicolas Oton, dans le Henry VI de Shakespeare, interpréter un jeune Richard III « hamletien » avec des allures de Lorenzo. Comme pour le Hamlet, c’est imaginer Nicolas Oton dans le rôle qui m’a donné l’envie de mettre en scène. Ensuite, c’est découvrir que Musset a écrit son chef d’œuvre à partir d’un texte que lui lègue George Sand : Une conspiration en 1537. Cette pièce d’une cinquantaine de pages est aussi efficace que le récit d’un fait divers autour d’un meurtre, celui d’un tyran (Sand s’amuse même à nous informer dans ses didascalies sur la chronologie temporelle de cette entreprise). En désirant monter collectivement cette œuvre rapide et brutale, j’ai foi en la véracité de cette première version de Sand et de sa poésie. Frédéric Borie

 

 TARIF : 5€

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité