Football

FOOTBALL L’Entente Sportive Uzès-Pont du Gard a dit adieu au National face à Rouen, ce vendredi

 

Ce vendredi 17 mai, l'Entente Sportive Uzès-Pont du Gard accueillait Rouen avec pour objectif de continuer à espérer. Malheureusement, l'équipe de Didier Ollé-Nicole, encore en course pour l'accession en Ligue 2 a cruellement douché les derniers espoirs de l'Entente.

Le match commençait tambours battant : dès la septième minute, Florian Fabre prenait sa chance des 35 mètres. Frappe sèche, captée en deux temps par Mermillod alors que Boutaïb, en renard des surfaces, était à l’affût. Huit minutes plus tard, ce même Fabre, sur coup-franc cette fois, adressait un centre tir tendu que Mermillod captait sur sa ligne, voire au-delà au vu des contestations.

Uzès- Pont du Gard allait ensuite subir un coup dur avec la sortie sur blessure musculaire de Kiaku (19e). Deux minutes plus tard le jeu allait à nouveau s’interrompre à la suite d’un choc violent entre Jahier et Martinez.

Après vingt minutes intenses, les Ducaux baissaient le rythme, permettant à Rouen de rentrer dans le match sans pour autant parvenir à créer le danger.

A la peine dans le jeu, Rouen s’en remettait aux coups- de pied arrêtés de Soubervie pour faire la différence. Si ceux-ci étaient souvent bien tirés, très bien même, la défense Uzétienne tenait bien le coup, ne concédant pas la moindre frappe cadrée à ses visiteurs du soir.

La seconde période commençait comme la première : Uzès tentait et Rouen se contentait de contenir son adversaire.

Alors que les visiteurs semblaient plier de plus en plus ils allaient pourtant ouvrir le score en contre- attaque: Jahet servait Dugimont qui reprenait de volée dans la surface. Sa reprise décroisée ne laissait aucune chance à Robinet (66e). Les Gardois voyaient là leur dernière chance de maintien s’envoler et redoubler de plus belle pour revenir, sans réussite à l’image du centre- tir d’Heekeng qui fuyait le cadre (78e). Quatre minutes plus tard les Ducaux pensaient pouvoir revenir au score lorsque Larbi coupait bien, de la tête, un corner de Boukhari mais le ballon venait s’écraser sur la transversale.

Larbi, encore lui, allait donner de nouvelles sueurs froides aux rouennais : Il reprenait de volée un centre tendu du même Boukhari mais une fois encore son envoi ne trouvait pas le cadre pour quelques centimètres (86e). Poussés par leur public et avec l’envie de croire encore au maintien les uzétiens allaient pousser jusqu’au bout mais Rouen ne craquera pas.

Le maintien en National n'est désormais plus faisable mathématiquement pour l'ESUPG.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité