Actualité générale.ActualitésPolitique

MUNICIPALES La liste « Union et dynamisme pour Saint-Christol » dévoilée

La liste "Union et dynamisme pour Saint-Christol" est portée par Jean Sirvin. Photo DR/
La liste "Union et dynamisme pour Saint-Christol" est portée par Jean Sirvin. Photo DR/
La liste « Union et dynamisme pour Saint-Christol » est portée par Jean Sirvin. Photo DR/

Jean Sirvin, à la tête de la liste « Union & Dynamisme pour Saint Christol » a présenté vendredi dernier ses colistiers à la Maison pour tous de Saint-Christol-les-Alès.

Chacun d’entre eux a pu se présenter individuellement, exprimer les motivations de son engagement pour les prochaines élections municipales et aborder une partie du programme dont les six grands points sont :

1. La relance du dynamisme de la commune, avec la réindustrialisation de la zone d’activité de La Pyramide.

2. Une vraie démocratie participative avec la création de comités de quartiers.

3. La sécurité, avec la réouverture et la réactivation du poste de police nationale, la mise en place de la vidéo-protection, une police municipale à terme communautaire et surtout la mise en chantier de la voie de contournement.

4. Le cadre de vie, avec un écoquartier autour du Lycée, un quartier « sénior » aux Combes et une restructuration complète du centre-ville après réalisation de la voie de contournement.

5. Un meilleur service aux saint-christolens, avec un nouveau vestiaire au stade de Rouret, une salle polyvalente au gymnase du lycée pour les associations locales, un espace jeune et une maison des associations.

6. Une pleine revendication de la place de Saint-Christol-lès-Alès dans l’agglo en tant que 2e ville, en s’appuyant sur le pacte de territoire.

 

Composition de la liste

Jean SIRVIN ; Ghislaine BINGLER, conseillère sortante ; Grégory THOMAS, conseiller sortant ; Béatrice RALLET ; Serge BOULAY, conseiller sortant ; Camille BALLESTER ; Jean-Claude MARCHAND ; Isabelle DESMAZES ; Marcel CHAZAL ; Chantal ROBERTS ; Sébastien GIL ; Laurence RUIMY ; Bernard ISCLA ; Ghislaine DANIEL ; Jean-Luc BERNON ; Élisabeth DAGIER ; Raynald CHANTON ; Cathy BARBUSSE ; Pierre LORIA ; Sonia RAVEL ; Jérémy GLEYZE ; Béatrice REULET ; Jean-Claude TUDELA ; Nathalie DARDENNE ; Olivier BOUDIER ; Sophie COLLIN ; Aurélien VEYRET ; Line PUECHELONG-BLACHERE ; Christian CHANAL.

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

11 commentaires

  1. Un goût de revanche très passéiste. Faudrait penser à faire le deuil de la mairie et laisser la place à d’autres énergies.
    C’est pathétique mais presque.

  2. Un ancien maire, viré par les électeurs (et qui n’a pas siégé pendant le mandat), cherche à revenir 6 ans après… Bof… ce n’est pas très engageant tout cela … en gros, va falloir convaincre la population…

  3. Enfin du sérieux dans cette campagne. Cette équipe est la seule à proposer du concret et pas du vent, comme celle du maire Front de Gauche sortant qui a un programme générique et transposable quelque soit la commune où l’on se trouve.
    Taupinette fait le reproche à Jean Sirvin de ne pas avoir siégé pendant le mandat, alors que Martin lui reproche de ne pas avoir fait le deuil de la mairie: il n’aurait effectivement pas fait le deuil de la mairie s’il avait siégé pendant 6 ans. En ne siégeant pas, il a permis 2 choses: laisser Roux gérer la commune…avec le succès qu’on connait! Mais aussi, il a permis à une nouvelle génération de faire ses « armes ». Le jeune Thomas ne s’en ait pas si mal sorti, même si les débuts ont été balbutiant, et il a de l’avenir.
    Je constate aussi que Sirvin a pu prendre suffisamment de recul sur la situation de la ville et est encore capable de rassembler autour de lui. Bonne chance.

    1. Vu les résultats du premier tour, Sirven est désavoué….C’est ça de pas vouloir lâcher le pouvoir…

  4. D’accord avec jojo. C’est facile de critiquer, mais en tant que Maire, il était présent toujours et pour tous.
    Siéger comme simple conseiller d’opposition en tant qu’ancien Maire est toujours difficile, surtout de la façon dont les soit disant « non PC » se sont empressés de tout verrouiller.
    Je crois qu’il a su garder ses distances avec une position qu’il savait très bien être trop facilement exploitable par ceux qui n’attendaient que ça pour le harceler sans risques.
    Le jeune Thomas a en effet eu bien du mérite a servir de tête de turc aux pros de la dialectique marxiste pendant 6 ans. Comme si faute de pouvoir s’en prendre à Sirvin, il se sont vengé sur son « dauphin ».
    Aucune possibilité pour l’opposition de vraiment faire son travail sous les feux croisés au cours de conseils municipaux prémâchés du politburo. Seule, Coulet a su caresser dans le sens du poil en crachant sur son ancien Maire pendant 6 ans, pour mendier une place de conseillère communautaire en cas de victoire.
    Sirvin a tous les contacts, le respect de ses amis comme celui de ses adversaires (adversaires! au bon sens du terme) et un recul réaliste sur la ville qu’il connait bien.
    Au moins, il n’a jamais géré la ville par idéologie.

    Oui, comme dit Martin, l’attitude de l’équipe Roux a été pathétique, mais presque.

  5. Vous croyez sincèrement que cette liste a une chance de gagner?
    N’oubliez pas que ce sont les électeurs qui l’ont viré de la mairie et assez nettement!
    L’équipe Roux? Oui … bon… Elle n’est pas si décriée. Même si elle ne fait pas rêver non plus.
    L’équipe Benezet? C’est la droite pure et dure.

    Je dirais Roux , par défaut plus que par adhésion.

    1. L’équipe Roux, pas si décriée? Taupinette, il faut sortir un peu et se balader dans Saint Christol. Quand tu dis « Roux », les mecs sortent le fusil! (bon, là j’exagère, mais qu’un peu…:)

  6. Taupinette, je rappelle quand même les circonstances qui ont fait que J.Sirvin a été « viré » (sic) de la mairie.
    S.Coulet, alors adjointe à l’urbanisme, a carrément, à la surprise générale et en pleines « négociations », appuyé le promoteur de la ZAC de Valès qui demandait à construire 250 logements alors que le Maire exigeait qu’il en reste à 200 ! (et ce n’est qu’un exemple de ses manoeuvres pour faire exploser le conseil municipal dans les derniers mois de mandat).
    D’ailleurs, à coups d’amendements successifs, l’équipe Roux a réussi à amener le chiffre à 250 ! (ce qui a entrainé une réduction des parcelles, une augmentation des coûts et la difficulté à vendre ces terrains est devenue flagrante).
    D’autre part, en corollaire, un point de « ghettoïsation » du logement social a été créé dans un secteur de la ville où il existait déjà une amorce de ce problème.
    Je pense que la liste Roux est plus décriée que vous le dites. Et la présence de Coulet dans ses rangs est non seulement due au carriérisme de celle qui vise un siège communautaire qu’au besoin stratégique de s’associer une figure ostensiblement « anti Sirvin » de ceux qui se sentent justement de plus en plus « décriés ».

    Quant à voter « par défaut »…je vous en laisse la responsabilité.

  7. Il n’y a qu’à suivre le cursus de suzanne COULET pour juger combien s’associer avec une personne de ce genre peut apporter comme problèmes.
    Téléguidée par son mari, il n’est pas un endroit où les COULET soient passés sans y laisser un souvenir …disons gentiment : impérissable.
    Après, je ne suis pas sûre du sens que chaque organisme concerné accordera à ce mot.
    Je ne suis pas sûre non plus que ROUX ait fait une bonne affaire en la prenant dans sa liste. Comme dit sylvain, je crois que c’est effectivement une façon d’afficher clairement un tout sauf SIRVIN.
    J’ai lu les commentaires, et pour répondre à Martin je pense qu’au contraire, ce sont les cocos qui ont lentement mûrie leur revanche.
    Il n’y a qu’à se rappeler comment ils ont laissé la mairie quand ils ont été battus par SIRVIN il y a quelques mandats : classeurs vides, dossiers introuvables, passation de consignes et d’affaires en cours inexistantes voire volontairement entravées….. Et leur surprise de trouver tout en ordre et immédiatement exploitable en 2008.

    Voila plutôt ce qu’est un état d’esprit revanchard.

  8. Oui, j’ai entendu parler de la façon ignoble dont ils ont agi lors de leur éviction (en 83 je crois) avec cette politique de la « terre brûlée ».
    Je croyais à une éxagération, mais depuis je me suis renseigné, et plusieurs personnes m’ont confirmé les faits. Et m’ont bien dit qu’ils ont toujours juré de lui faire payer cette éviction.
    C’est vrai, si revanche il y a, je je vois bien de quel côté elle peut être.
    Si Sirvin n’avait pas fait cette erreur de vouloir faire une liste PS/UMP, ils n’y seraient sans doute pas arrivé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité