A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.PolitiquePolitique.

ALÈS. Le chômage dans la ligne de mire de la candidate FN

P1060882
Nathalie Challier, candidate FN à Alès, entourée de ses colistiers, lors de l'inauguration de son local de campagne, ce vendredi 7 mars.

A deux semaines du 1er tour des municipales, la candidate FN d'Alès vient d'inaugurer son local de campagne en centre-ville. L'occasion de rappeler l'une ses priorités : la lutte contre le chômage. Même si les marges de manœuvre d'un maire sont restreintes. 

"On nous attend souvent sur la sécurité. Mais à Alès l'emploi est un enjeu crucial et nous devons axer notre campagne là-dessus", annonce Nathalie Challier, 52 ans, agricultrice et candidate pour le Front national. "D'abord, nous souhaitons soutenir financièrement la Soridec, qui accompagne les créateurs, les dirigeants et les repreneurs d’entreprises. Elle est détenue à 24% par la région et nous voulons mettre la main à la pâte, au moins au début", souligne t-elle. Deuxième point, plus surprenant, Nathalie Challier souhaite faire d'Alès une ville exemplaire en matière d'accessibilité aux handicapés et s'en servir de levier pour redynamiser la ville, qui affiche un taux de chômage de plus de 17%. "La mise aux normes de l'accès à tous et pour tous est obligatoire pour 2015. Nous voulons aller plus loin et en faire notre cheval de bataille pour attirer plus de personnes âgées et de familles et ainsi relancer la consommation et donc le commerce. Cette action pourra également faire venir des entreprises spécialisées en la matière". Enfin, concernant les emplois d'insertion financés par le Conseil Général à destination notamment des bénéficiaires du RSA, la candidate promet de "faire du forcing pour soutenir les associations qu'on refusera d'aider".

Sur les autres propositions, telles la piétonnisation du centre-ville proposée par son adversaire socialiste Benjamin Mathéaud, N. Challier reste réservée : "Je travaillerai en étroite collaboration avec les commerçants, c'est eux qui décideront. Moi je ne suis pas contre".

Organiser des événements à connotation régionale

"On veut une ville qui revit", ainsi Nathalie Challier compte, pour compléter le tableau, mettre en place des manifestations qui attirent au-delà de la ville. "Il faut améliorer la semaine cévenole, en créant par exemple un marché de produits locaux.  On aimerait aussi développer les courses camarguaises, les foires aux bestiaux, et les marchés bio". Un programme peu axé sur les jeunes, même si la candidate s'en défend : "Nous souhaitons exploiter plus en profondeur les avantages de la navette gratuite actuellement en service. Elle circulera les vendredis et samedis soirs pour les jeunes qui vont en boîte de nuit. Le coût de cette mesure sera compensé par la diminution du nombre de gendarmes mobilisés à la sortie des discothèques".

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

6 réactions sur “ALÈS. Le chômage dans la ligne de mire de la candidate FN”

  1. C’est une blague cette candidate ! Soyons sérieux, la gendarmerie ne dépend pas du budget de la mairie.
    Il faut vraiment être dans une colère noire et aveugler par cette dernière pour voter pour une candidate comme celle-là.
    Quand est-ce que le FN nous proposera des candidats qui tiennent la route ?

    1. Pour vous répondre max, permettre au jeunes de ne pas prendre leur véhicules la nuit ne concerne pas que la municipalité.
      Un jeune qui perd la vie sur la route, concerne, pompier, police et gendarmerie quand il quitte le territoir communale.
      Enlever aux forces de l’ordres, si vous préféré, cette lourde tache de trouver un jeune décédé sur la route et surtout l’annonce aux parents, j’en serait content aussi.
      Vous, apparement, vous n’avez jamais était confronté à cela, je vous souhaite que cela continue.
      Mais avant de vous en prendre à un candidat, parce qu’il est FN, admetté que cet idée est bien!!

  2. Monsieur,

    Ceux sont des propos mal interprété par la journaliste.

    Au niveau des transports gratuits le week end pour se rendre et revenir de boîtes de nuit, il est bien évident que le coût de cette navette ne peut être compensée par une diminution des gendarmes, policiers nationaux ou pompiers mobilisés pour faire des contrôles d’alcoolémie ou intervenir sur les lieux d’accidents……….les budgets de la ville et des forces de l’ordre et pompier n’ayant au rapport.
    Par contre cela tranquillisera les parents et même les usagers, et permettra aux policiers municipaux de s’atteler à d’autre tâches.

    Ensuite nous tenons à préciser que, en aucun cas, la mairie ne financera la soridec (erreur de la journaliste). La soridec est une société de capital-risque détenue par la Caisse d’Epargne, la Région…. Elle est la pour aider financièrement les entreprises innovantes en participant à leur capital.
    Par contre nous n’hésiterons pas à suivre de près les entreprises qui feraient appel à la soridec et, éventuellement et après une étude poussée, à, pourquoi aider financièrement ou matériellement ces entreprises.

    Voilà une correction nécessaire de cet article.

  3. Bien entendu.
    une mauvaise interprétation.
    Nous l’avions compris.
    Continuez. Nous savons que vous tenez vos engagements. Une de vos grandesqualités

  4. Je pense que cette idée de navette va dans le bon sens la sécurité de nos enfants est primordiale Mr Marxou votre réaction montre le mépris envers les gens qui ont une opicnion différente de la votre ayez au moins une critique constructive apportez de solutions moi je fais confiance au Front National qui ne manque pas d idées et ce dans beaucoup de domaines

  5. Pour répondre à Marxou il s’agit d’une attitude de dénigrement systématique de la candidate parce qu’elle représente le Front National.
    Il faut que cesse cette diabolisation qui devient ridicule et qui pourrait passer pour de l’acharnement « commandité » si on creusait un peu les motivations des détracteurs.
    On donne depuis des décennies le pouvoir à des gens qui ne pensent qu’à leur image et à leur porte-feuille. Pour une fois, nous avons une candidate intègre, et sérieuse qui ne se laissera pas corrompre.
    Elle propose des idées nouvelles et des solutions pour une partie de la société qui n’intéressent plus les politiques : Les chômeurs ! Car l’emploi n’est il pas la préoccupation essentielle d’aujourd’hui pour ces millions de gens « laissés pour compte » ?
    La sécurité des alésiens, jeunes inclus, est importante également.
    Sa sincérité mérite que l’on respecte sa candidature à laquelle je crois et qu’on lui fasse confiance. C’est mon cas.

    C’est une blague cette candidate ! Soyons sérieux, la gendarmerie ne dépend pas du budget de la mairie.
    Il faut vraiment être dans une colère noire et aveugler par cette dernière pour voter pour une candidate comme celle-là.
    Quand est-ce que le FN nous proposera des candidats qui tiennent la route ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité