Municipales 2014.PolitiquePolitique.

NÎMES 2014. Union au second tour : le front de gauche dément « l’éviction de Jean-Paul Boré »

Jean-Paul Boré. D.R/C.M
Jean-Paul Boré. D.R/C.M

A travers un communiqué court et laconique, la tête de liste front de gauche "Vivons Nîmes Ensemble" a démenti avoir posé "l'éviction de Jean-Paul Boré" dans l'optique d'une union (avec le PS, NDLR) au second tour des municipales nîmoises. Pour rappel,  Jean-paul Boré, candidat Tous Pour Nîmes aux municipales nîmoises, n'est autre qu'un ancien secrétaire général du Parti communiste du Gard, le même parti dont est issue la candidate Sylvette Fayet candidate Front de gauche. "Nous sommes surpris de ces déclarations faites en notre nom et les réfutons ", conclut le communiqué, malgré les affirmations de certaines de nos sources.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

7 réactions sur “NÎMES 2014. Union au second tour : le front de gauche dément « l’éviction de Jean-Paul Boré »”

  1. Il y a qq semaines tous les candidats n’avaient séparément que d’yeux pour Nîmes et les Nîmoi(se)s …et puis voilà qu’ils en sont déjà au 2ème tour.
    « J’irai jusqu’au bout » disait l’un, « en dehors des partis » chantait l’autre.
    Lachaud a remisé l’appel des 100 pour la présidence de Nîmes-métropole, Fayet négocie des postes, Boré et Firoud ne sont plus vierges…bref, de la bonne vieille politique politicienne avec une Pascal qui danse pour Fournier et des Cavard et AFP aux pieds de Françoise dans un tous ensemble contre Yoann Gillet.
    Pathétique !

  2. Voilà de la bonne politique politicienne. Des tractages de dernière minute pour à qui sauvera sa place. C’est vraiment dégoûtant. Au moins Jean Paul Fournier prend des gens au premier tour et les conserve au 2nd. Voilà la marque d’une vraie honeteté intellectuelle. Fournier ne jete pas comme un kleenex les gens qui travaillent avec lui sur cette campagne.

    1. Non Fournier il magouille avant Il ne laisse pas s’exprimer les sensibilités de droite.Il ôte les choix aux électeurs entre différends courants.Il verrouille la démocratie. Et Lachaud mange à la gamelle en reniant ses idées(s’il en a )!

  3. MDR, Le Front de Gauche manque tellement de convictions, a peur de ne plus exister que maintenant dément tout ce qu’il a dit. Le Front de Gauche a exclu Boré et aujourd’hui cherche un moyen pour l’approcher. Je ne suis pas de Nimes. Je trouve TPNA a beaucoup de courage. La création d’un mouvement à 100%citoyen est une Vision idéaliste, magique. Si j’étais un membre de cette association qui fait rêver et donne envie de l’avoir sur l’échelle nationale je demande le maintien au deuxième tour comme Georges FRECHE l’a fait. Cependant je peux comprendre vos décisions en vue de gagner la Mairie. Ils seront tous à vos pieds. Bravo Monsieur Boré. Je suis centriste Mon parti m’a dégouté, les partis politiques ns dégoûtent de la politique, vs au moins vs essayer de redonner confiance. Bon Courage. Vive votre victoire. Vous allez surprendre.

  4. Déjà le deuxième tour……… J’ai oublié d’aller voter au premier ou quoi ? Soyons un peu sérieux. Comment vont-ils faire pour s’entendre pour le second tour tous ces grands amis……. Et s’ils gagnent comment vont-ils gérer la ville pendant 6 ans. C’est long 6 ans quand on s’aime pas…… Au moins à droite la recette fonctionne depuis 13 ans, on en a la preuve. Alors reconduisons cette équipe, qui elle au moins n’aura pas à faire des tractages ou des mariages forcés entre les 2 tours.

  5. Il est vrai que Jean-Paul Boré a été évincé du Pcf d’abord parce qu’il a pris une position courageuse aux dernières régionales en s’inscrivant dès le 1er tour dans le cadre d’une liste de large rassemblement autour de G. FRECHE et ce sur le fondement d’un bilan très positif. C’est Monsieur Mélenchon qui a conduit, avec Madame Buffet, une stratégie contraire qui a amené le Front de Gauche à la défaite en Languedoc Roussillon.
    Demain la liste citoyenne de Jean-Paul Boré sera en tête de toutes les listes progressistes. C’est au pied du mur que l’on juge le maçon. Il sera temps alors d’observer le positionnement du Front de Gauche . Persistera t-il dans sa stratégie suicidaire?

    1. Cher Pifou Comme vous le savez sans aucun doute, les partis politiques tout comme les associations ne peuvent exister que grâce à l’implication de leur base militante.
      Les militants c’est ces gens qui cotisent, débattent, votent et prennent des décisions, donnent de leur temps dans des réunions interminables, battent le pavé et parfois vont jusqu’à sacrifier leur vie personnelle pour « leur cause », et cella (que l’on soit militant des uns où des autres) mérite d’être respecté.

      Ainsi, aux dernières régionales, ce n’est pas comme vous dites monsieur machin et madame trucmuche qui ont décidé d’une liste FDG sur la région L.R, mais bel et bien le vote des militants (et là y’a pas photo … « Languedoc-Roussillon 3225 votants, 3166 exprimés, 2777 voix pour l’option 1 (Front de gauche élargi), 389 voix pour l’option 2 (Avec le PS au 1er tour). Le « Front de gauche élargi » a été choisi à 87,71% par les communistes du Languedoc Roussillon »).

      Bien sur, je ne suis pas sans savoir que depuis le 29 mai 2005, le mot « démocratie » semble avoir perdu de sa superbe, mais il me semble que quand on est un élu, professionnel de la politique, soutenu par un parti, qui a fait de vous ce que vous êtes et qui vous fait gagner votre pain quotidien, on s’efforce de suivre le vote démocratique des militants qui vous ont jusqu’à présent fait confiance, et quand bien même il s’agirait d’une erreur de stratégie, car faire de la politique au sens noble, c’est se battre pour ses idées et pas seulement miser sur le bon cheval (pour ça y’a le PMU) et cella vaut aussi pour d’autres…
      Dans la mesure où tout le monde savait d’avance que Mr Frêche allait l’emporter, je ne vois dans la position « courageuse » (au mépris du vote exprimé) de ce monsieur qu’un opportunisme de circonstance visant à lui garantir « sa place » à l’hôtel de région, ce qui en soit n’est pas étonnant vu que seuls ceux qui lui sont utiles ont l’honneur d’être encore de ses amis.

      Pour conclure cher Pifou, vous avez du constater que je n’utilisais pas de pseudo pour dire ce que je pense de votre poulain, et je vous saurai gré d’éviter les attaques personnelles (ce que je dis ne concerne que moi) où de faire des amalgames, car sachez le, je souhaite moi aussi le changement, et la victoire de la gauche, une gauche rassemblée derrière un tandem au féminin, peu m’importe derrière une telle où derrière une telle, tant que votre champion reste suffisamment loin derrière…

      Car si c’est « au pied du mur … » (ma parole … vous y allez pas avec le dos de la truelle !), c’est aussi « les pieds dans la merde qu’on voit la remise en question », et au vu de l’ego démesuré du bonhomme, « y’a du pain sur la planche… »

      Sur ce je vous souhaite une bonne soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité